La rumeur date de jeudi et vendredi, Jorge Lorenzo a décidé de lui porter crédit. Il s’agit de son intérêt pour l’aventure Aprilia en MotoGP qui pourrait se décliner avec un poste de pilote d’essai en vue du développement de la RS-GP. Une moto qui lui est inconnue au contraire de la Yamaha. Mais la firme d’Iwata semble avoir d’autres projets, avec, notamment, le recrutement d’Andrea Dovizioso. Le quintuple Champion du Monde fait le point en mentionnant un regret : les tests à Portimao qui ne l’ont pas montré à son avantage…

Jorge Lorenzo considère un retour chez le constructeur avec qui il a conquis deux titres mondiaux en 250 : Aprilia. Des retrouvailles qui, en plus, colleraient avec une organisation générale séduisante. Por Fuera explique ainsi : « c’est une option intéressante » assure Lorenzo. « Je pourrais aider comme Pedrosa le fait avec KTM. Ils l’ont écouté et ont vu les résultats. J’espère aussi que Iannone pourra courir, nous vivons tous les deux à Lugano et je pourrais l’aider. Une wild-card ? J’aimerais que cette possibilité soit incluse dans le contrat. Si je suis rapide, ce serait bien de pouvoir courir ».

Justement, quid de cette vélocité. Il revient sur une dernière apparition à Portimao peu valorisante… « Je pense que ce test a généré quelques doutes sur ma compétitivité » reconnaît le Majorquin. « Mais ce serait injuste et une grave erreur de ne prendre comme référence que ce qui s’est passé à Portimao. Surtout si l’on connaît mon passé avec la marque et ma performance lorsque nous étions à Sepang au début de l’année. Il serait dommage de ne pas continuer ensemble. Je pense qu’il leur sera impossible de trouver un pilote qui s’adapte aussi naturellement au style que Yamaha exige ».

« Yamaha est la priorité »

Un dernier commentaire qui montre que la priorité de Jorge Lorenzo est bel et bien de rester chez Yamaha : « la première option est de continuer à tester pour Yamaha. J’ai parlé avec Jarvis, il m’a dit qu’il attendait des nouvelles du Japon sur les plans pour l’année prochaine. Alors j’attends. Yamaha est la priorité, je connais les gens et c’est la maison avec laquelle j’ai gagné en MotoGP. De plus, le M1 a toujours été une moto naturelle pour moi ».

Jorge Lorenzo avait d’autres attentes pour cette année en tant que pilote d’essai de Yamaha, mais l’urgence de la Covid-19 a perturbé sa vie et celle d’Iwata : « le coronavirus a tout bouleversé. Ils ne pouvaient pas ou ne pouvaient pas m’utiliser. C’est comme avoir Messi ou Cristiano Ronaldo dans l’équipe, mais ne pas en profiter. En juin, Yamaha m’a dit qu’il n’y aurait pas de tests, alors j’ai réduit le rythme de l’entraînement. Puis, tout à coup, Meregalli m’a parlé du test de Portimao et je n’ai pas pu m’y rendre dans les meilleures conditions ». Portimao a laissé décidément des traces…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Monster Energy Yamaha MotoGP