Jorge Lorenzo, lors du Grand Prix de Valence 2019, a-t-il sincèrement annoncé sa retraite ou a-t-il saisi le sujet comme prétexte pour mieux se débarrasser de son contrat Honda ? Un accord qui devait durer deux ans et qui de fait s’est réduit de moitié, libérant un Por Fuera dans l’impasse face à la RC213V et à Marc Márquez, son redoutable équipier. Depuis qu’il est revenu dans le paddock en tant que pilote test Yamaha, beaucoup le pensent. Pol Espargaró, l’officiel KTM l’a même dit tout haut. Jorge Lorenzo l’a entendu et lui répond…

Chez Honda, voir son pilote Jorge Lorenzo revenir comme pilote susceptible d’aider le concurrent Yamaha peu de temps après une retraite annoncée est un sujet que l’on veut occulter. Car il fait passer le constructeur de Tokyo comme le dindon de la farce, en ne s’étant pas protégé de ce genre de scénario avec une clause de non-concurrence. Mais on préfère passer à autre chose, avec un certain fatalisme exprimé par le team manager Alberto Puig : « C’est sa vie et il n’y a rien à dire » a commenté l’Espagnol au sujet du Majorquin.

Mais l’interrogation sur les réelles motivations de Jorge Lorenzo en ce jour du Grand Prix de Valence 2019 demeure. Et ça fait causer. Récemment, Pol Espargaró, pilote officiel KTM, a dit tout haut ce que de plus en plus pensent tout bas : Por Fuera s’est, en fait, habilement débarrassé de ses obligations envers HRC.

L’argument faisant de plus en plus mouche, Jorge Lorenzo a décidé de réagir de son confinement imposé par le Coronavirus vécu dans un grand hôtel à Dubaï : « j’ai toujours dit que la décision était définitive. Même si vous ne pouvez jamais dire : “fontaine je ne boirai jamais de ton eau”, j’ai pris ma retraite avec l’idée de la laisser pour toujours. J’ai déjà 32 ans, je suis professionnel depuis mes 15 ans. Heureusement, j’ai eu beaucoup de succès et j’ai gagné beaucoup de choses. D’autres pilotes n’ont pas eu autant de chance. »

 

 

 

« Continuer serait répéter ce que je connais très bien, car je ne peux pas réaliser quelque chose de plus important que d’être le champion du monde de MotoGP. Et je l’ai fait trois fois. J’ai gagné beaucoup de courses, beaucoup de titres, beaucoup de podiums et je me suis aussi beaucoup blessé. J’ai eu beaucoup de blessures. Sur le plan économique, j’ai eu la chance, jusqu’à présent, de bien gérer mes actifs » poursuit-il en faisant le bilan de sa carrière.

Ce faisant, il assure en avoir vraiment terminé avec cette vie. Il en veut une autre. Mais avec de la moto quand même dedans… « En ce moment, je veux plus me consacrer à d’autres choses et profiter de la vie à 50% et profiter du reste les 50 autres. J’ai la chance de pouvoir prendre une MotoGP 14-16 jours par an et profiter du bon côté de ce métier, y enlever presque toutes les mauvaises choses. J’ai le travail parfait en ce moment, je pense. »

« Il existe de nombreuses opinions et vous devez respecter ce que vous pensez. Si dans ce cas Pol le pense et le dit avec respect, eh bien, c’est respecté. Dans le cas où j’aurais envie de participer à nouveau, je ne pense pas que je manquais d’offres. Mais, pour le moment, ce n’est pas le cas. Je suis très bien comme ça » termine le Majorquin qui précise tout de même « pour le moment »… Et on notera qu’il fait mention « d’offres » assurées au cas où…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team