De son lieu de confinement doré de Dubaï, mais qui peut disparaître comme un mirage si les autorités locales décident de fermer l’hôtel en raison du coronavirus, Jorge Lorenzo a communiqué avec le reste du monde via la toile et les médias. Il a notamment échangé sur un ancien rival qu’il a décidé aujourd’hui d’aider en devenant pilote test pour Yamaha. Il s’agit de Valentino Rossi, qui, à 41 ans ne se résigne pas à une retraite qu’il a décidé de prendre, partiellement, à 32 ans. Une différence que le Majorquin explique…

Entre Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, la relation n‘a pas été un long fleuve tranquille. En 2008, les deux hommes se sont retrouvés dans un box Yamaha qui a clairement révélé deux camps avec la mise en place d’un mur symbolique, érigé par le Doctor.

Ils étaient alors rivaux et une suprématie était en jeu. Por Fuera reconnaît avoir été maladroit et notamment « irrévérencieux » selon ses propres termes. Puis le temps a passé, et les voilà aujourd’hui si ce n’est complices, du moins collègues chez Yamaha. L’un teste pour le compte de l’autre et le paradoxe veut que ce soit le plus jeune qui le fasse pour le plus expérimenté, toujours officiellement dans la compétition.

Une situation particulière que le quintuple Champion du Monde explique ainsi : « avec Pedrosa et Stoner, Rossi est l’un de mes trois adversaires principaux rencontrés dans ma carrière. Valentino a choisi une vie dont il a besoin pour avoir un esprit jeune. Il s’entraîne, il prend les choses au sérieux, mais il a aussi une vie amusante qu’il apprécie, et il gère très bien la pression. »

 

 

 

« Si vous êtes heureux ainsi et motivé, alors pourquoi pas ? » précise le Majorquin. « L’âge est un nombre, et vous êtes sur la moto parfaite, la plus conforme à votre style, sur celle qui nécessite moins d’effort et si vous êtes bien, vous pouvez améliorer le résultat de l’année précédente. »

Une approche simple qui n’est pas la sienne : « je suis plus perfectionniste et obsessionnel, cet engagement m’a coûté car je n’ai pas donné le maximum de mon talent. Nous sommes si différents. » Pourraient-ils se retrouver comme équipiers ? Jorge Lorenzo en doute : « je ne sais pas, en principe je ne partagerai pas le Team Petronas avec Rossi. Personne ne m’a rien dit, ni fait d’offre… Je vais bien, j’ai signé avec Yamaha un an et nous verrons si nous continuerons tous les deux. »



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team