C’est une question qui travaille le paddock du MotoGP durant cette trêve estivale. Un constructeur écoute-t-il trop son pilote leader dans le développement de sa moto, au détriment des autres qui roulent avec le même matériel ? Une interrogation posée au sujet de Honda et de Márquez, qui a fait réagir Alberto Puig. Une suspicion qui touche maintenant KTM avec Pol Espargaró, ce qui amène Mike Leitner à sortir du bois de Mattighofen…

L’allusion de Miguel Oliveira, pilote du team satellite KTM Tech3 et débutant cette année en MotoGP est claire : « Pol est un pilote très spécial, il pointe dans une direction et les autres dans une autre direction. La moto est très spécifique et s’accorde bien avec ce qu’il veut pour le moment ».

Pol Espargaró avait déjà résisté à l’affirmation selon laquelle il dirigerait le développement de la KTM dans une certaine direction. Dans une conversation avec “Motorsport-total.com”, le team manager de l’écurie autrichienne, Mike Leitner, souligne qu’il est logique de parler de la KTM RC16 comme de la “moto d’Espargaró”. « Je pense que vous pouvez dire cela » admet l’Autrichien qui explique aussi la logique de cette situation.

« Si un pilote travaille sur un projet depuis trois ans et que vous avez trois pilotes qui n’en sont qu’à leur première année, il est difficile de dire que c’est la moto d’Oliveira ou de Zarco, c’est clair. Il faut dire que Pol a incroyablement grandi avec ce projet, en tant que personne et en tant que pilote » raconte Leitner.

Il insiste : « nous avons grandi avec cette moto, Pol a grandi avec nous, ça fait plaisir de voir que vous pouvez beaucoup progresser, nous espérons continuer sur cette voie et bien sûr avec les trois autres pilotes. Nous prenons très au sérieux le commentaire de chaque pilote, mais cela ne fonctionne pas du jour au lendemain ».

Un délai qui a aussi été imposé à Pol Espargaró : « la première année, nous ne pouvions pas réaliser tous ses souhaits en même temps » souligne-t-il, tout en assurant : « mais nous écoutons et avons avec Dani Pedrosa un très bon pilote d’essais, Mika Kallio ».

À la fin de ce processus en cours, il devrait y avoir une moto « où nous espérons voir quatre pilotes dans le paddock satisfaits », a déclaré Leitner. Jusque-là, il faudra essayez de tirer le meilleur de chacun et d’apprendre les uns des autres. Avec quatre pilotes, chacun avec son propre style de pilotage, si bien que la tâche n’est pas facile.

« Si un pilote est aussi rapide et que nous ne le sommes pas, la tendance est bien sûr de regarder de près ce qu’il est en train de faire et peut-être de le suivre » affirme Oliveira. « Nous l’avons fait lors des dernières courses également, mais il a d’autres exigences, des matériaux différents, je ne sais pas comment évaluer cela ». Mais KTM y travaille.

Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP