L’annulation du Grand Prix du Qatar à une semaine de son échéance a lancé les teams MotoGP dans une autre course. Certes moins glorieuse mais bien plus complexe et, surtout, stratégique. Il s’agit à présent de rapatrier de Losail matériel et motos, pour les retrouver à l’usine et se préparer ainsi à la future échéance. Que l’on dit pour l’instant à Austin, dans un mois. Une gageure lorsque pratiquement toute l’équipe est composée d’Italiens, une nationalité sujette à la quarantaine du côté de Doha. C’est exactement le cas de Ducati, mais pas seulement. Voilà comment les rouges ont mis au point leur plan d’évacuation des GP20…

Paolo Ciabatti, le directeur sportif de l’usine Ducati, avait sonné l’alerte et demandé l’aide du team satellite espagnol Avintia pour l’aider à faire revenir en terre natale les Desmosedici officielles. Une situation imposée par l’annulation du Grand Prix du Qatar pour des raisons de coronavirus qui a notamment ostracisé tout ce qui arrive d’Italie. Ce qui revient à dire que les six équipes MotoGP basées dans la péninsule  doivent maintenant résoudre une tâche logistique imprévue.

Ducati Corse, Pramac Ducati, LCR Honda, Monster Yamaha, Aprilia Racing Gresini et Suzuki Ecstar ont besoin de personnel sans passeport italien pour aider à vider les stands du circuit international de Losail. « Il n’y a que deux non-Italiens dans notre équipe d’usine Ducati » explique Paolo Ciabatti. « Mais Avintia–Ducati va nous aider à charger tout notre matériel dans les conteneurs de fret. Nous avons parlé à Ruben Xaus d’Avintia. Nous avons déjà Pedro, un mécanicien espagnol de Dovi, à Doha. Nous avons également envoyé notre attaché de presse espagnol Artur Vilalta pour aider à communiquer avec l’IRTA. Il soutiendra toute la coordination. L’équipe d’Avintia emballera d’abord le matériel de Johann Zarco et Tito Rabat, puis s’occupera de l’emballage de notre matériel. »

 

 

 

Une tâche sérieuse, car chaque chose va devoir être rangée exactement à sa place : « notre équipe a envoyé des instructions avec photos à Doha. L’équipe Avintia sait quelles pièces doivent être placées dans quelles boîtes. Ce n’est pas un gros problème. Heureusement, nous pouvons également passer des appels vidéo et discuter et expliquer tout en direct en cas d’incohérences et de questions » assure le directeur sportif de Ducati qui n’oublie pas l’allié Pramac : « le coordinateur de l’équipe espagnole Fèlix Rodríguez est là et sait quoi faire. Avintia le soutiendra. Mais des équipes amicales de Moto2 ont également offert leur aide » assure Ciabatti sur Speedweek.

Le plan d’évacuation semble donc mis en place. Les équipes non basées en Italie, que sont Repsol Honda, Red Bull Factory, Red Bull Tech3 KTM, Avintia Ducati et Petronas–Yamaha ont peu ou pas de personnel italien. Elles ont envoyé environ 50% de leurs personnels à Doha pour préparer le retour à la maison.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team