Les records sont faits pour être battus. En revanche, certains ne sont pas flatteurs. Johann Zarco, actuel deuxième du championnat du monde MotoGP, est tout proche d’une marque historique : Le plus grand nombre de podiums sans jamais avoir remporté une seule victoire en carrière.

Avec 12 unités, Colin Edwards est pour l’instant seul détenteur du record, contre 11 pour JZ5. S’il prenait sa retraite maintenant, le français pourrait être largement considéré comme le meilleur pilote de l’histoire à n’avoir jamais remporté la moindre course : En effet, il est d’ores et déjà recordman du nombre de pole sans avoir triomphé (6 unités).

Colin Edwards aurait pu laisser la couronne à Zarco il y a bien longtemps de cela. En effet, À Assen en 2006, ce dernier croisait le fer avec Nicky Hayden au moment d’entrer dans la dernière chicane, réputée difficile.

 

Barcelone 2021. Ce n’est pas passé loin … Photo : Michelin Motorsport

 

Trop rapides, les deux ne purent tourner : Hayden, par la force des choses, coupa la chicane dans le sable (à la manière de Valentino Rossi en 2015), tandis que le pauvre Edwards tenta malgré tout de prendre le virage.

Ceci résultant en une chute mémorable. En 12 années de MotoGP, jamais Edwards ne franchit la ligne en première position. Il compte 12 podiums pour cinq deuxièmes places, en comparaison des 11 podiums (et huit deuxièmes places) de Zarco.

Cependant, « Texas Tornado » compte 196 départs en catégorie reine, contre seulement 74 pour le français. Ainsi, il est fort probable que Johann Zarco remporte une course d’ici peu, tant ces statistiques sont folles. Rappelons que Johann compte quatre deuxièmes places en 2021 seulement !

Dans la liste, nous retrouvons quelques noms bien connus. Graeme Crosby atteint 10 podiums en 27 courses, sans jamais en remporter une. Le vice-champion du monde 1982 n’a jamais pu battre Franco Uncini, et sa courte carrière ne reflète pas son immense talent. Il est, à ce jour, le seul pilote de l’histoire à avoir remporté le Daytona 200, les 8 Heures de Suzuka, l’Imola 200 et le TT de l’île de Man.

Raymond Roche, gloire française des années 1980, suit de près avec neuf. La performance de Peter Williams est à noter. En seulement 14 courses de 1966 à 1973, il parvint à monter neuf fois sur le podium, soit autant que Roche, qui compte 76 départs.

 

Photo : Michelin Motorsport

 

Statistiquement, Niall Mackenzie est encore plus surprenant. En 104 départs, il ne réussit jamais à monter ne serait-ce que sur la deuxième marche du podium ! L’écossais, très régulier, compte sept troisièmes place en carrière.

Des statistiques qui n’ont pas tellement de sens, mais qui sont toujours bonnes à savoir. Bien entendu, cela relève plus de l’anecdote que de la vraie valeur informative, mais vous pourrez impressionner vos amis !

 

Photo de couverture : Michelin Motorsport



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Octo Pramac Yakhnich