Que faire de Maverick Viñales chez Yamaha ? C’est une question épineuse à Iwata car les relations avec ce prestigieux salarié ne sont pas au beau fixe, et c’est un euphémisme. Déjà, il est mis à pied pour carrément une tentative de sabotage de la mécanique de sa moto. L’indélicat a reconnu les faits et s’est platement excusé pour cette maltraitance. Une démarche qui n’a pas suscité l’indulgence de Yamaha qui réfléchit actuellement au sort qu’il va réserver à son pilote espagnol et futur concurrent chez Aprilia en 2022…

Selon GPOne, en effet, la réunion est organisée entre les dirigeants européens et japonais de Yamaha. La décision ne devrait donc plus tarder, et il y a trois pistes. La première est une réintégration dans les rangs pour le Grand Prix de Grande Bretagne à Silverstone, une solution que l’ensemble des pilotes connaissant Viñales appellent de leurs vœux. Mais qui ne tient franchement pas la corde…

La seconde est une mise à pied prolongée, ce qui amène à repousser dans le temps le problème. Pour Silverstone, le plan que la rumeur colporte voulant que Crutchlow soit mis à côté de Quartararo et que Dixon soit le voisin de Rossi chez Petronas serait alors mis en branle.

Viñales

 

Yamaha scellera le sort de Viñales ces prochaines heures

La dernière est un licenciement pour motif légitime, qui aura sans aucun doute été bien ficelé avec tous les avis juridiques de circonstance. Si telle était l’option, on doute que Yamaha soit aussi magnanime que KTM l’avait été avec Johann Zarco en l’autorisant à courir les trois derniers Grands Prix sur une Honda. D’autant plus qu’il a signé pour Aprilia en 2022. Le laisser jouir d’ores et déjà de la RS-GP serait donner à un adversaire un précieux temps de roulage.

Par ailleurs, Yamaha devra trouver son successeur pour finir la saison. Même si c’était Crutchlow, qui a déjà fait savoir que la perspective ne l’enthousiasmait pas, il faudrait trouver quelqu’un à mettre chez Petronas le temps que Morbidelli revienne.  Ce dernier n’a aucune raison de précipiter son retour dans le box malaisien sur une M1 de 2019 alors qu’il a déjà toutes les assurances d’être un pilote d’usine pour 2022.  Dans tous les cas, les réponses sont promises pour ces prochaines heures…

Viñales

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team