Si paradoxalement le championnat MotoGP touche un moins grand nombre de passionnés au Japon que dans certains pays d’Europe (dont la France), nos collègues du soleil levant ont néanmoins l’avantage de pouvoir accéder plus facilement aux trois constructeurs nippons, et même d’en obtenir quelques photos officielles des MotoGP dénudées. Désolé pour les amateurs de charmes asiatiques…

Certes, ce sont des photos en basse définition, et de modèles datant de 1 ou 2 ans, mais quand on connaît les regards noirs qui nous accueillent dans les box dès qu’un morceau de carénage est enlevé, on apprécie à leur juste valeur ces documents que nos appareils photos n’ont pas le droit de capter…

Voici donc quelques photos intéressantes, à priori des Yamaha 2016, Honda 2017 et Suzuki 2016, dont nous reportons ci-dessous les principales évolutions (hors aérodynamique) survenues depuis.

Yamaha 2016 :
Pas de changements fondamentaux depuis ce modèle, hormis un bras oscillant plus rigide, un réservoir recentré sur l’arrière et une selle plus pointue. Bien sûr, le cadre a subi diverses modifications de rigidité par l’adjonction ou le retrait de (très) fines plaques d’aluminium et le moteur a été quelque peu rehaussé en 2017, mais cela ne change pas la disposition générale de la M1, d’où l’intérêt de ces documents.

Voir toutes les photos sur Young-Machine.com

Honda 2017 :
Les principales évolutions 2019 non montrées par ces photos sont le bras oscillant en carbone et le passage d’air central, en lieu et place des deux conduits latéraux en carbone.

Toutes les photos sur Young-Machine.com

Suzuki 2016 :

Là encore, peu de changements visibles avec la dernière mouture de la GSX-RR, le gros du travail ayant porté sur le moteur, l’électronique et le renforcement des longerons d’un cadre atypique par du carbone.

Toutes les photos sur Mr-bike.jp

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team, Team Suzuki Ecstar