Un roi déchu n’est jamais de bonne compagnie et la fin de son règne est toujours accueilli comme un soulagement. Même si un autre absolutisme lui a succédé, l’idée furtive d’un changement suscite un mépris pour celui qui a dû céder son trône. C’est ce que semble vivre un Jonathan Rea aujourd’hui mis au rancart par Álvaro Bautista. Mais l’Irlandais du Nord n’est pas du genre à courber l’échine…

S’il ne peut, avec sa Kawasaki sortie de la série, se défendre contre la Ducati inspirée du MotoGP, il ne restera pas les bras croisés face aux commentaires qui le feraient presque passer comme un nouveau perdant : « je ne me plains pas, je dis juste comment ce qui se passe », a déclaré le pilote de 31 ans de Radio Marca. « Lorsque vous discutez du sujet avec d’autres pilotes, ils partagent le même avis. Malheureusement, je suis un homme public et sur les réseaux sociaux. Je ne me plains pas parce que j’ai passé quatre années incroyables. Je suis très heureux et j’ai beaucoup de motivation pour gagner ».

« Mais c’est une réalité », a déclaré Rea. « A Phillip Island, j’ai dit que la Ducati avait un gros avantage et les commentaires étaient que je me suis plaint. Ce sont les gens qui se réjouissent quand je ne gagne plus. En Espagne, des fans m’ont également dit : “Johnny, tu es le meilleur, continue à mettre de la pression”. C’est bien. Mes fans sont à cent pour cent derrière moi ».

Le vainqueur à 71 reprises espère faire encore pression sur le pilote Ducati au cours de ce Championnat du monde Superbike 2019. « Nous devons continuer à travailler dur pour cela. Il y aura également de bonnes pistes pour moi », a déclaré Rea. « Bien sûr, je ne dominerai plus comme avant, mais je serai plus proche. Je veux voir comment Álvaro réagira lorsque nous serons plus proches de lui. Nous verrons. Jusqu’à présent, je n’avais aucun moyen de le faire ».

Et le résultat de ce manque d’adversité parle de lui-même : Jonathan Rea a remporté quatre championnats du monde consécutifs depuis 2015. Avec Kawasaki, il a remporté victoire sur victoire et figure comme le meilleur dans les toutes les statistiques des Championnats du monde de Superbike. Le pilote Ducati, Álvaro Bautista, a mis fin brusquement à cette domination. Il a notamment remporté les 11 premières courses de la saison, une série que Rea a réalisé en 2018 de Laguna Seca jusqu’à la finale de la saison au Qatar. Si Bautista remporte également la première course à Imola, ce record ira aux mains du leader actuel de la Coupe du monde.

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team