MotoGP : Livio Suppo taille Alberto Puig sur la gestion des départs de Lorenzo et de Pedrosa

par | 1 mai 2020

Livio Suppo s’est retiré d’un paddock dans lequel il a exercé des postes clés dans deux des plus grandes écuries qui en font partie. Manager chez Ducati, puis chez Repsol Honda, il a connu pour ainsi dire le meilleur de deux mondes différents, avec des titres mondiaux en compagnie de Casey Stoner. Depuis, il est bien occupé ailleurs, mais il reste un observateur averti. Ainsi sur ce qui se passe sous l’auvent HRC où l’arbre Marc Márquez ne peut cacher une forêt dense et inhospitalière où rode un terrible Alberto Puig…

Lorsque le direct Alberto Puig prendra connaissance du dernier entretien de celui à qui il a succédé chez Repsol Honda, nul doute qu’il aura le masque. Comme d’habitude, sans doute, mais il sera encore plus dur. Livio Suppo s’est ainsi exprimé sur les derniers partants du team officiel Honda, épuisés par la domination de Marc Márquez. Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa sont ceux-là. Mais selon l’Italien, Alberto Puig n’est pas exempt de reproches dans sa gestion, même pour des raisons différentes.

Prenons le cas de Jorge Lorenzo qui a annoncé sa retraite pour se retrouver quelques semaines après pilote test Yamaha. Une situation qui n’aurait pas eu lieu sous sa responsabilité, affirme Suppo : « j’aurais mis une clause pour éviter ça » jure l’Italien sur GPOne. « Je ne sais pas si le contrat entre Honda et Jorge s’est terminé sans payer de frais pour 2020. Je ne sais pas s’ils l’ont payé en partie ou rien comme prévu initialement. Bien sûr, c’est étrange qu’une maison comme Honda ait permis cela à un pilote qui avait déclaré vouloir se retirer. Pour moi, c’était à éviter. » Et il insiste : « si j’avais été chez Honda, j’aurais empêché Lorenzo de revenir en tant que testeur chez Yamaha. »

Avant lui, Dani Pedrosa était parti, pour épouser lui aussi la cause du pilote test pour un autre constructeur, en l’occurrence KTM. Une trajectoire parallèle, avec un point commun : Alberto Puig. Mais cette fois, la raison est différente… « Je pourrais être mauvais, mais j’évite. Il y avait quelqu’un avec qui Dani Pedrosa ne s’entendait pas chez Honda ou peut-être quelqu’un qui ne lui a même pas proposé le poste de pilote d’essai. »

Une personne clairement identifiée… « Puig a créé Dani, il l’a vraiment fait grandir en tant que pilote, à son image. Puis soudainement Pedrosa ne voulait plus travailler avec lui. Puig, qui est un peu un gars droit, rancunier, je pense qu’il l’a pris contre lui. Dani a très mal performé lors de sa dernière année par rapport à quand j’étais là-bas Dans les stands, l’environnement n’était visiblement plus le bon et un pilote souffre beaucoup de ces choses. »

Cependant, Livio Suppo donne quitus à la fidélisation de Marc Márquez : « le contrat de 4 ans de Márquez est anormal, mais c’est un pilote anormal. » Faut-il être au moins ça pour résister à Alberto Puig ?

 

 

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team