Lorenzo Savadori est un cas à part en MotoGP qui est arrivé sur la grille de départ sous l’impulsion de feu Fausto Gresini. Son parcours est celui d’un pilote de Superbike qui a fait ses armes dans le championnat italien et il a toujours été lié à Aprilia par le biais de la RSV4. C’est à présent une RS-GP qui est son outil de travail, et dès que la pluie tombe sur la piste, il se montre étonnamment à son avantage. Reste qu’il est la variable d’ajustement de la marque lorsque celle-ci arpente le marché des transferts. Surtout en ce moment…

A écouter la rumeur concernant l’éventuel équipier d’Aleix Espargaró dans le box Aprilia en MotoGP en 2022, Lorenzo Savadori n’aurait aucune illusion à se faire : entre Andrea Dovizioso, cela dit en perte de vitesse, et Maverick Viñales, attendu en revanche à bras ouverts, il ne fait pas le poids. Et c’est somme toute logique.

Cependant, l’Italien s’est construit une certaine légitimité dans le projet RS-GP. Sur GPOne, il dit ainsi : « je ne suis pas intéressé par les rumeurs de ces derniers jours. Mon travail est de courir. Il y a encore de nombreux Grands Prix devant nous et je ferai de mon mieux jusqu’à la fin de cette saison 2021 ». Et il ajoute : « l’impératif est de rester en MotoGP et la relation avec Noale continuera ».

Pour comprendre l’ampleur du défi que doit relever l’Italien, il faut prendre en compte cette remarque : « mes pensées vont déjà au double Grand Prix du Red Bull Ring, où je n’ai couru qu’en MotoE jusqu’à présent ». Mais le pilote de 28 ans commence à avoir une certaine expérience de la RS-GP.

Lorenzo Savadori

Lorenzo Savadori : « la RS-GP s’est beaucoup améliorée par rapport aux versions précédentes »

« La RS-GP s’est beaucoup améliorée par rapport aux versions précédentes », a déclaré Savadori, saluant le travail de l’équipe Noale. « Jusqu’à présent, elle a été rapide sur tous les types de pistes et dans toutes les conditions, ce qui est bien sûr positif. Si vous revenez sur les tests à Sepang il y a deux ans, les techniciens ont fait une mise à jour aérodynamique considérable entre-temps. Les deux motos semblent n’avoir rien à voir l’une avec l’autre ».

A tout le moins, Savadori pourrait être le pilote test idéal pour une marque qui ne peut pas non plus agir comme si elle avait le choix… Une situation que semble par ailleurs vivre étonnamment Yamaha en ce moment puisque la marque d’Iwata éprouve les plus grandes difficultés à préparer la succession de Viñales qui a annoncé son départ fin 2021. Le genre de décision que l’on attend aussi bientôt de la part de Valentino Rossi



Tous les articles sur les Pilotes : Lorenzo Savadori

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini