Marc Márquez s’est offert une sortie psychologique mais toujours pas physique de sa résidence au travers d’une toile qui nous aide à rester des êtres sociaux. Un exploit dans un confinement imposé par un coronavirus régnant à présent sur le monde.  Puisque l’on parle de santé, l’octuple Champion du Monde sur Honda, à qui l’on doit au réseau France cet échange, a parlé de son épaule opérée. Pour mieux reconnaître qu’il aurait sérieusement souffert dans un ancien monde ayant lancé sa saison en mars, et qui en serait à troisième rendez-vous…

Marc Márquez a eu chaud. Malgré lui, bien sûr, car il aurait sans aucun doute préféré souffrir d’une entame de campagne physiquement compliquée plutôt que d’être confiné à se demander, comme tout le paddock et les fans, s’il pilotera une MotoGP cette année…

Reste que ce long délai lui permet de se refaire une santé. Car son épaule opérée en novembre dernier était vraiment un souci, tellement d’ailleurs que la question de sa carrière pouvait être posée. Du moins l’était-elle par ses médecins… Carrément ! Il explique ainsi : « l’épaule va beaucoup mieux maintenant. Depuis quelques semaines, je me sens beaucoup mieux. Un des nerfs a été endommagé et l’un des muscles externes de l’épaule était comme désactivé, je n’avais pas de force. Puis, lentement, il a recommencé à travailler et j’ai pu travailler dur. »

« Je n’ai pas encore l’énergie dont j’ai besoin, mais je dois dire qu’elle va de mieux en mieux et c’est une chose très importante parce que même les médecins ne savaient pas si je pouvais revenir à des niveaux de force 100%, que j’avais avant. »

Un aveu qui en amène un autre : celui d’un moment de doute, un cap mental difficile à passer… « J’ai perdu beaucoup de masse musculaire au début et  j’étais d’abord convaincu qu’il me faudrait un mois pour me remettre complètement en place. Puis, en réalité, au fil des jours, la situation est devenue de plus en plus difficile. »

« Habituellement, lorsque vous faites de la réadaptation, il est normal qu’il y ait des hauts et des bas, que les choses s’améliorent d’abord, puis peut-être légèrement pire avant de revenir à la normale. Au lieu de cela, cela devenait de pire en pire et cela a commencé à devenir difficile même d’un point de vue psychologique. J’ai beaucoup travaillé avec les médecins et quand je suis arrivée aux tests, je ne me sentais pas bien du tout. Maintenant, les choses vont bien. »

Un soulagement donc tandis que la seule blessure qu’il déplore aujourd’hui est une brûlure au bras pour s’être essayé à la cuisine… Les accidents domestiques peuvent aussi arriver ! Ce dimanche, à 15h00, il sera du Grand Prix virtuel du Red Bull Ring

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team