Marc Marquez se prépare au bonheur d’engranger un septième titre absolu. Ceci à 25 ans. Avec 67 points d’avance sur son dauphin au classement général qui est Dovizioso depuis l’échéance de Misano, il peut gérer sereinement pendant les six courses restantes la domination affichée des Ducati. Qui prend des airs de baroud d’honneur. Du coup, il est déjà temps de penser à 2019, saison qui se fera avec un nouvel équipier…

Dans un entretien relayé par Tuttomotoriweb, Marc Marquez a d’abord fait le point sur sa situation : « tout le monde me dit “C’est incroyable ce que tu fais”. Mais je fais ce que j’aime. J’aime courir et gagner. Je ne veux pas penser au palmarès. Les gens disent : “Vous avez battu le record”. Mais finalement, mon but est de m’amuser sur la moto et de l’amener sur le podium. Parfois, vous pouvez vous amuser, mais parfois vous souffrez. En Autriche, la course m’a beaucoup plu, même si j’ai terminé deuxième. C’était amusant parce que je sentais la limite “.

Sur ses sauvetages qui ont fait aussi sa réputation, il précise : « bien sûr que ce n’est pas que de la chance, car c’est arrivé très souvent. Mais si vous me demandez ce que je fais, j’en serais incapable… Si je perds l’avant, la réaction est d’écarter les genoux et les coudes ».

Cela étant dit, il est déjà temps de penser à un futur équipier qui promet d’être redoutable : « je suis déjà curieux de la façon dont il va travailler avec Honda car il a un style de conduite différent. Pour le moment, aucun pilote Honda ne pilote comme ça. Ce sera agréable de voir et de comprendre. J’ai déjà dit à d’autres journalistes : Je préfère qu’un pilote puisse me battre dans la lutte pour le titre avec les mêmes armes. Il n’y a donc aucune excuse ».

« Si vous pouvez le faire, vous pouvez le faire. Tout est ouvert dans notre équipe. Vous souvenez-vous de Lorenzo et Rossi en tant que coéquipiers ? Un mur a été placé entre leurs zones dans le box. Mais les données sont transmises par câble ou sans fil, de sorte que le mur n’est puissant que mentalement. ”

Une allusion à Rossi qui se prolonge avec cette conclusion : « mon pilote préféré. Hm … Une bonne référence est Valentino. Ce qu’il fait est impressionnant ».

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team