La situation que vit actuellement Jorge Lorenzo dérange. C’est un fait qui ressort à chaque commentaire de personne dite autorisée dans le paddock du MotoGP. Des directeurs d’écuries en passant par les pilotes sans oublier le patron du promoteur Dorna qu’est Carmelo Ezpeleta, chacun y va d’un avis qui trahit la déception et l’incompréhension. A la veille d’un Grand Prix de Valence qui marquera la fin de cette saison, Marc Márquez en rajoute une couche sur le sujet…

Marc Márquez est l’homme qui domine actuellement son sujet en MotoGP. Il fait rarement pire que deuxième en course, collectionne les victoires, engrange les titres, et impose aussi sa loi à Honda qui ne peut rien faire d’autre que de disposer au vu des résultats. Une emprise qui se fait au détriment des autres pilotes équipés en RC213V. Cal Crutchlow le sait si bien qu’il joue avec sa santé pour résister et orienter différemment le caractère de la RC213V en donnant autant que faire se peut son avis…

Jorge Lorenzo, arrivé cette année, a clairement dit que le bonheur de Márquez faisait le malheur des autres dans son clan. Justement, c’est sur son équipier quintuple titré que l’octuple Champion du Monde cause avant d’aborder le Grand Prix de Valence : « le moment que Jorge Lorenzo traverse est surprenant pour moi, pour lui et pour l’équipe », confesse le Catalan dans La Gazzetta dello Sport.

Marc Márquez estime qu’il est « impensable qu’un tel champion se trouve dans cette situation » et parle directement de l’avenir du Majorquin : « je ne peux pas imaginer le voir comme ça une autre saison ! » Et pourtant, le même Jorge clame à qui veut l’entendre qu’il veut se donner une seconde chance avec Honda en 2020. « Son contrat stipule que cela peut continuer alors, pour moi, il sera là » termine le frère d’un Álex avec qui il a fêté, dans son village de Cervera, son titre en Moto2 en même temps que sa consécration.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team