Pour Santi Hernandez et Alzamora, le retour à la victoire de Marc Marquez au Sachsenring restera l’un des faits marquants de cette première partie de saison de MotoGP. Il lui aura fallu beaucoup d’efforts et de détermination pour remonter sur une première marche de podium qui n’avait plus été foulée depuis 581 jours. Le pilote permettait aussi au premier constructeur mondial Honda de stopper cette déprimante série de 21 courses sans la moindre réalisation en catégorie reine des Grands Prix, la plus longue de son histoire. Dans le box Repsol, l’émotion était forte, et ses proches tels que son chef mécanicien Santi Hernandez et son manager Emilio Alzamora l’expliquent de façon communicative…

Santi Hernandez et Emilio Alzamora connaissent Marc Marquez mieux que quiconque. Ils l’ont vu grandir, s’affirmer, dominer mais aussi chuter, se blesser et souffrir. Un panel de sentiments forts qui s’exacerbe encore lorsque l’exploit est au bout du chemin d’un retour compliqué aux affaires. Santi Hernandez commente ainsi l’événement du Grand Prix d’Allemagne : « lui seul sait ce qu’il a souffert, c’est pourquoi il le mérite plus que quiconque » dit le chef mécanicien au sujet de son pilote. ‘Pendant tout ce temps on a vu un Marc différent, plus émotif, et qui est à l’image du chemin qu’il a parcouru ».

Il ajoute : « il n’a pas complètement récupéré, et la moto n’est pas à son meilleur, mais au Sachsenring, il a rendu possible quelque chose qui était très difficile. Ma tête m’a dit que c’était presque impossible de gagner, mais mon cœur m’a demandé d’y croire. Le plus important, c’est qu’il s’est convaincu qu’il est tout à fait capable de recommencer. Beaucoup de gens ne savent pas que Marc est sans repos depuis longtemps. Il n’a pas eu de vacances à peu près normales. Je ne me souviens même pas de la dernière que c’est arrivé. Il est passé de récupération en récupération, sans avoir seulement deux jours de congé ».

Alzamora

Alzamora : “si vous n’avez aucune émotion avec cette histoire, c’est que vous n’êtes pas humain”

Son manager Emilio Alzamora n’est pas en reste : “qui n’aimerait pas vivre une histoire comme ça ? Il s’agit d’un enfant que j’ai rencontré quand il avait douze ans et regardez tout ce qu’il a accompli. Puis est arrivé ce coup d’arrêt à Jerez, qui a quelque peu tronqué toute sa carrière, et il semble maintenant qu’il puisse y revenir. Si vous n’avez aucune émotion avec cette histoire, c’est que vous n’êtes pas humain ».

Alzamora raconte comment s’est déroulé le retour de Marc dans son box au Sachsenring après avoir remporté la course : « la chose la plus difficile a été, et continue d’être, cette période de récupération jusqu’à ce qu’elle atteigne cent pour cent. Je n’ai rien dit de spécial. Nous nous sommes embrassés. D’un coup d’œil, nous nous comprenons. Nous nous connaissons depuis longtemps ».

Marc Marquez

 




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team