Sur la première partie de saison de MotoGP qui vient de s’écouler, la grande majorité du paddock s’accorde sur le fait que Fabio Quartararo s’est affirmé comme un patron. Cette fois, rien à voir avec le départ en fanfare de l’an dernier de la part de pilote qui comblait avec avidité et fébrilité le vide laissé par un Marc Marquez soudainement blessé. Dans un peloton qui se bat à présent au millième près et où la moindre place en course se gagne aussi chèrement qu’elle peut se perdre vite, Le Français à la Yamaha compte quatre victoires. Il mène avec autorité le championnat et il a mérité ainsi toute la grande attention de son écurie. D’aucuns y voient le nouveau Marc Marquez. Un parallèle qui alimente les débats. Ainsi avec Carlo Pernat…

Fabio Quartararo a montré sa vélocité pure avec ses cinq pole-positions en neuf courses, et sa solidité avec quatre victoires sur des tracés et au terme de scénarios différents. Ses deux plus mauvais résultats, il les doit à un syndrome des loges puis à une combinaison ouverte. Autant dire à d’incroyables éléments extérieurs qui n’ont fait que ralentir une dynamique qui amène jusqu’à faire le ménage dans son box Yamaha. Lorsque Viñales dit qu’il quitte avant terme la marque d’Iwata parce qu’il doit s’adapter aux réglages de son équipier plutôt que de façonner la M1 de ses désirs, il dévoile que le Français a pris possession de son team.

Une vélocité, une solidité en course, et une autorité installée dans son box, c’est le triptyque magique qui vous fait entrer un pilote dans une autre dimension. Une dynamique déjà vue ailleurs avec un autre : Marc Marquez. Alors, Fabio Quartararo est-il son successeur ? Carlo Pernat a un avis sur le sujet en donnant son sentiment sur cette première partie de saison après Assen : « comme prévu, Yamaha a dominé à la fois en qualifications et en course. N’importe qui aurait pu parier sur ce résultat. Honnêtement, en ce moment Quartararo est l’homme à battre. Je ne dirai pas qu’il est comme le Marquez d’autrefois, mais il semble jusqu’à présent supérieur aux autres pilotes ».

Pernat Fabio Quartararo

Quartararo et Yamaha : « quand on a un champion, on développe la moto rien que pour lui »

Il ajoute : « Yamaha s’en sort très bien, c’est dommage pour Morbidelli. Aussi celui de Valentino qui est tombé, mais Quartararo est toujours le plus fort ». Un constat fait sur GPOne.com. Le constat sur la piste et face au chrono est donc clair. Mais côté box, il est aussi confirmé par l’Italien : « sans Marc Marquez, les autres Honda souffrent. La politique de Honda a des effets dévastateurs. C’est la même chose qui se passe maintenant avec Quartararo et Yamaha ou avec Stoner de Ducati à son époque. L’histoire se répète, quand on a un champion, on développe la moto rien que pour lui ».

Des mots forts qui engagent sur l’avenir. Nous verrons la suite lorsque Marc Marquez aura retrouvé tous ses moyens. Le duel entre les deux hommes sera épique, car Fabio Quartararo n’est plus celui qu’il battait régulièrement en 2019 dans des joutes où le Français lui donnait déjà du fil à retordre…

Viñales

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP