C’est fait ! Marc Márquez a rempli son objectif cette saison qui était de garder sa couronne mondiale en MotoGP, qu’il porte depuis 2016. Il peut maintenant envisager 2020 avec sérénité, aborder les quatre derniers Grands Prix détendus puisque sans enjeu et laisser filer en commençant prématurément ses vacances. Vraiment ? C’est mal connaître le personnage qui est un guerrier sans repos. Avant d’aller au Japon, il prévient : il ne lâchera pas la pression…

De fait, il faudra aller la chercher cette première victoire pour, par exemple, Fabio Quartararo. Car Marc Márquez ne lui ouvrira pas la porte pour concrétiser. Même titré, il sera là pour gagner au Motegi, comme à Phillip Island, Sepang et Valence. Il explique : « le moment est venu de célébrer » a déclaré l’ancien et nouveau Champion du Monde. « Mais nous avons encore quatre Grands Prix et notre intention est de participer aux dernières courses avec la même ambition et la même mentalité que les 15 premiers. »

« Oui, c’est vrai, si vous remportez le championnat, une lumière s’éteint dans votre corps. Disons que vous avez cinq lumières, mais l’une s’éteint. Cela a parfois conduit à des erreurs ces dernières années. Cette fois, je veux changer le système. Je veux garder les cinq lumières allumées. Nous allons pousser plus loin. »

Et pour continuer sur sa lancée, il rappelle qu’il a un objectif pour son équipe : « nous avons toujours un but, celui de gagner à côté du championnat des pilotes celui des constructeurs et de la Coupe du monde par équipe. Nous avons maintenant 19 points de retard sur Ducati. Nous voulons les trois titres. Cela peut être difficile, mais nous n’abandonnons jamais. »

A lui seul, il envisage donc de terrasser Ducati en lice avec deux pilotes. Un défi à sa dimension. Avec le huitième titre mondial, Marc Márquez s’est en effet propulsé dans la sphère des grands noms de la moto, comme Hailwood, Agostini, Doohan et Rossi. Ce quatuor a également remporté quatre titres consécutifs dans la “classe supérieure”. Avec 79 victoires, un total de 130 podiums, 89 positions de pointe et 70 tours les plus rapides en 201 courses, le pilote de 26 ans bat tous les records.

Le pilote espagnol Repsol Honda a déjà remporté 53 victoires en MotoGP à sa septième saison à ce niveau. C’est une moyenne de 7,5 victoires par saison, qu’il voudra donc encore améliorer avec les quatre meetings restants. Et comme le nombre de courses annuelles doit être augmenté de 19 à 22, Marc pourrait battre les 115 victoires en Grand Prix de Rossi à 32 ou 33 ans s’il continue sur ce rythme…

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team