MotoGP Marc Marquez sur la RC213V 2022 : “c’est l’une des plus grandes évolutions depuis que je suis chez Honda”

par | 19 octobre 2021

Il reste encore trois Grands Prix à faire dans cette campagne 2021, mais Marc Marquez a déjà le curseur placé à 2022. Pour lui, ce qui suit jusqu’à l’année prochaine sont des tests grandeur nature, à fois sur sa forme physique et sur une moto qui va devoir l’aider plutôt que de se soumettre. Dans les discours, on ne cache plus chez Honda que la prochaine saison devra être celle du retour aux avant-postes. La nouvelle RC213V a même déjà été qualifiée de « révolutionnaire » en ce qui concerne le moteur par les responsables de Tokyo. Peut-on aller aussi loin dans un cadre réglementaire stricte comme celui du MotoGP ? Assez loin, tout du moins, pour avoir déjà étonné Marc Marquez…

Pol Espargaró a dit que c’était prometteur, Alex Marquez n’a pas caché son enthousiasme ni Nakagami dans son assurance de lendemains qui chantent. A quel sujet ? celui de la prochaine RC213V. Info ou intox ? Réalité ou autosuggestion ? A écouter Marc Marquez qui l’a essayée plus que ses autres collègues de marque, il y aurait tout de même de quoi espérer…

Avant de rejoindre Misano, où il a justement essayé le nouvel opus au début de son développement, l’octuple champion du monde s’est souvenu : « c’était une grande différence, l’une des plus grandes depuis que je suis chez Honda ». Un sentiment qui n’est pas anodin de la part de celui qui est pilote HRC depuis 2013. « Ils travaillent dur, je pense que c’était très intéressant. Nous avons résolu une partie de nos faiblesses, mais lorsque vous faites cela, bien sûr, d’autres problèmes surviennent ».

Il précise ainsi cette pensée : « nous voulons une moto plus rapide, plus fluide, plus adhérente. Notre faiblesse cette année est l’adhérence de la roue arrière. Nous nous sommes donc concentrés un peu plus là-dessus. Nous nous sommes définitivement améliorés, mais nous avons un peu perdu en termes de comportement de pilotage. »

Marc Marquez au test de Misano

Marc Marquez veut voir comment les choses vont sur d’autres pistes et avec moins d’adhérence

« Nous avons vu que nous pouvions gagner dans de nombreux domaines avec un concept différent, mais en même temps y perdre quelque chose, par exemple ce qui est désormais l’une de nos forces, à savoir à l’entrée du virage. Le temps au tour était très similaire pour finir, mais il est important que vous soyez sur le même rythme dès le départ lorsque vous obtenez de nouvelles pièces sans rien toucher », a souligné l’Espagnol de 28 ans.

« Mes retours et ceux de Pol étaient très similaires, nous étions tous les deux rapides sur la nouvelle moto ». Cependant, Marc Marquez a suffisamment de métier pour ne pas trop s’enthousiasmer après ce premier contact. Il termine ainsi : « nous devons continuer à travailler et voir comment les choses se comportent sur d’autres pistes et avec moins d’adhérence. Parce que lors du test de Misano, les conditions d’adhérence étaient incroyablement bonnes et c’était facile d’être rapide ».

On rappellera que le prochain test MotoGP aura lieu après la finale de la saison à Valence les 18 et 19 novembre à Jerez. La fenêtre de tir en termes de décisions techniques est plus que réduite. Il ne faudra pas se louper dans les analyses…

Marc Marquez, Repsol Honda Team_2021

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team