Marc Marquez n’est toujours pas au mieux. Il le reconnait lui-même et il semble avoir du mal à gérer cette situation sur la piste. Car on ne peut, au regard du niveau de la compétition du MotoGP, marier à la fois la nécessité de faire des tours pour retrouver ses sensations et améliorer sa condition, et le fait de chercher des performances que l’on n’est plus en mesure de produire seul, mais que l’on espère tout de même en collant aux pilotes les plus rapides. Un dilemme qui interpelle sur la sécurité. Mais le côté médical est aussi inquiet. A l’instar du Docteur Costa qui s’est arrêté sur une révélation faite dans une déclaration de l’octuple Champion du Monde.

Marc Marquez est-il à la croisée des chemins ? Selon le Docteur Costa, on en serait bien là. Il faut se rappeler que l’homme, aujourd’hui à la retraite, est le père de la clinique mobile et qu’il a notamment vécu le cas de Mick Doohan . L’Australien, alors au fait de sa gloire, a dû jeter l’éponge après une grave blessure à la jambe dont il ne s’est finalement jamais suffisamment remis pour continuer sa carrière.

Marc Marquez : la mention sur les antibiotiques interpelle

Un souvenir qui inquiète le Docteur Costa qui s’est ainsi confié à Moto.it : « quand j’ai appris que Marc Marquez revenait après sa longue et incroyable convalescence en course, j’ai été submergé de bonheur. Pourquoi ? parce que j’aime ce pilote fantastique et unique. Poussé par l’enthousiasme, j’ai même prédit tout de suite le podium ».

Puis il ajoute : « cela ne s’est pas produit et je suis devenu triste. Ensuite, j’ai appris que le pilote prenait des antibiotiques. C’est une inquiétude : l’infection n’est en aucun cas désactivée. Inquiétude aussi concernant une infection osseuse près d’une plaque et de vis. C’est un état terrible”.

Il termine : “et si ça ne guérit pas avec la plaque et les fixateurs externes ? C’est l’histoire de Doohan. J’adore ce pilote et j’espère que le bilan clinique après Barcelone sera bienveillant ».

On rappellera que Marc Marquez avait mentionné au Mugello une intention de faire une pause dans cette saison, ce que ses médecins lui ont par ailleurs déconseillé de faire. Chez Honda, lors du Grand Prix d’Italie, le directeur d’équipe Alberto Puig avait signalé que son pilote pouvait arrêter à tout moment s’il ne se sentait pas bien sur la moto. Enfin, en Toscane, Marc Marquez a été dans divers incidents sur la piste, tous tournant autour du fait qu’il voulait suivre de très près un pilote rapide pour faire un chrono qu’il n’est plus en mesure de produire seul.

Dans la course au Mugello, Marc Márquez était déjà sur le siège de son pantalon au 2e tour

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team