Maverick Viñales a fait son effet dans cette première journée du Grand Prix de Saint Marin à Misano en se postant en tête de la feuille des temps. Il a remporté la victoire l’an passé sur ce tracé, mais c’était avec une Yamaha. Il a fait ses premiers pas sur ce circuit mors de tests avec l’Aprilia, si bien qu’il ne sautait plus dans l’inconnue comme en Aragon. Et il a profité des circonstances en se montrant véloce juste avant l’arrivé de la pluie qui a muselé la concurrence. Certes, mais ça fait du bien par où ça passe pour le Top Gun…

Ce meilleur temps de la première journée du Grand Prix de Saint Marin est-il une révélation ou un pied de nez en ce qui concerne Maverick Viñales au guidon de l’Aprilia ? La suite le dira. Mais ce qui est pris n’est plus à prendre : « mener au classement c’est bien, parce que ça te fait sentir de plus en plus serein, c’est clair, parce que ça veut dire que tu es rapide » sourit l’Espagnol. « Je me sens très bien sur la moto, mais je ne pense toujours pas au classement » ajoute le Top Gun. « Je préfère me concentrer sur mes sensations au guidon car c’est vraiment l’important en ce moment. Je continue d’apprendre, et de travailler avec l’équipe ».

« Il est clair qu’ayant déjà fait un essai, je suis plus préparé qu’en Aragòn, mais nous parlons quand même d’une nouvelle moto et d’une nouvelle équipe » précise l’équipier d’Aleix Espargaró qui s’est inscrit dans le top 10. « C’est réconfortant de savoir que tu as du rythme et de la vitesse, même sur le mouillé où je n’avais pratiquement jamais roulé avec l’Aprilia. Aujourd’hui, j’ai essayé la moto sur le mouillé et j’ai ressenti un grand potentiel. À mon avis, cela signifie beaucoup, car dans le passé, je ne m’étais jamais senti bien sur le mouillé ».

MotoGP | GP Misano Day 1, Vinales: “Confortante sapere di avere ritmo e velocità”

Viñales : “j’ai aimé voir mon nom devant tout le monde

« Nous nous améliorons également au fur et à mesure que je travaille dans le box, les gars apprennent à me connaître et comprennent quels sont les bons changements pour mes besoins. C’est un chemin, on l’aborde sereinement et sans se laisser emporter par l’euphorie. Ce que je veux, c’est de la cohérence, trouver une bonne base sur laquelle travailler pour être toujours rapide ». Sur la méthode, il ne veut pas faire de comparaison qui fâche. « Le système de travail est très différent et il est donc difficile de le comparer avec ce que j’ai fait chez Yamaha et je ne veux même pas le faire » a d’abord déclaré Viñales.

Cependant… « Ce que je ressens, c’est que je peux travailler dans beaucoup plus de domaines que je ne le pouvais avant et cela va m’aider à être plus à l’aise sur la moto et surtout à être plus régulier, c’est ce que je veux faire et ce que je visais avant. Nous travaillons dans ce sens et je suis aussi curieux de savoir les tests de Misano que nous ferons mardi, car nous allons essayer différentes parties pour voir si je peux aller encore plus vite ».

Viñales termine : « j’ai aimé voir mon nom devant tout le monde, je me sentais rapide. Je sais déjà que d’autres circuits arriveront où nous souffrirons davantage, mais au moins je suis certain que je peux être très rapide et c’est fondamental. Ma mentalité, cependant, ne change pas. Je sais que je suis au centre d’un processus qui sera aussi long. Un jour ça ira mieux, un jour pire. Mais l’important sera de continuer à travailler dur pour trouver la cohérence pour toujours rester devant ».

MotoGP Misano 1 J1 : chronos FP/FP2

Crédit classement : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales