Aleix Espargaró n’a pas soigné son relationnel après ce dernier Grand Prix à Misano duquel il a ramené tout de même les points de la septième place. Cependant, son équipier Maverick Viñales, qui découvre la RS-GP, a fini sur ses basques, ce que le début de course ne laissait pas présager puisque le pilote de 32 ans semblait en mesure de tenir le top 5 en entame d’épreuve. Puis son pneu arrière a fait des siennes. Il est parti, depuis, demander des explications à Michelin à qui il doit, pense-t-il, cette course qu’il a évaluée avec des mots forts qu’il assume…

Aleix Espargaró s’était qualifié onzième pour cette seconde visite à Misano ce qui était trois places moins bien que lors de la première à la mi-septembre. Puis il s’est classé septième de la course, soit une place de mieux que lors de la dernière prestation. Somme toute, avec l’Aprilia RS-GP, l’Espagnol a été régulier sur les bords de l’Adriatique. Mais son évaluation est différente. Et il fait savoir : « nous avons eu un problème avec le pneu arrière. Maintenant, il faut comprendre avec Michelin ce qui s’est passé. Il n’avait aucune traction dès le départ. J’ai commencé très agressif, j’ai remonté dans le premier tour pas mal de positions, mais ensuite je n’ai jamais eu le rythme. J’allais très lentement, je ne pouvais pas aller vite, il me semble que j’allais tomber dans toutes les courbes en entrant et en accélérant. Il n’avait aucune traction du tout. Je me suis contenté de limiter les dégâts et à ne pas commettre d’erreurs ».

Aleix Espargaró

Le bonheur pour Aleix Espargaró est surtout pour Pol

Il poursuit : « la vérité est que je suis satisfait, car avec une course comme celle-ci, qui a été, pour parler cash, de merde, avec un rythme très lent, obtenir les points que j’ai obtenus, c’est bien… Pour le championnat c’est important si on veut se battre pour ce top 8 du classement général ».

Mais ce qui l’a rendu surtout heureux, c’est le podium pris par son frère cadet Pol sur la Honda : « je suis très content pour lui, car cela lui a coûté cher. Je sais combien d’enthousiasme, combien d’efforts il y a mis. Pas l’année dernière quand il a signé avec Honda, sinon bien avant. La route est donc plus difficile qu’il ne le pensait et qu’il ait atteint ce podium, j’en suis très heureux pour lui. Un fardeau aura été levé et cela me rend heureux ».

Pour les courses de Portimao et Valence, le huitième du Championnat du Monde a un objectif : « nous ne sommes pas loin des sept premiers du classement général et allons tout donner jusqu’à la dernière course ». Il compte 23 points de retard sur son rival de KTM, Brad Binder. Au fait, pour le pilote wildcard Lorenzo Savadori, le week-end s’était terminé samedi. L’Italien a chuté lors de la FP3 et s’est cassé la clavicule droite. Il a été opéré avec succès par le professeur Porcellini et le docteur Catani samedi soir à Modène. L’objectif de Savadori est d’être de retour pour les tests d’intersaison à Jerez.

Lorenzo Savadori a depuis été opéré avec succès après son accident

MotoGP Misano-2 J3 : classement

Qualifications MotoGP Émilie-Romagne

Classement général MotoGP Emilie-Romagne

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini