Jack Miller est revenu bredouille de cette antépénultième manche de la saison à Misano qui a été une journée noire pour les Ducati rouges puisque son équipier Bagnaia a laissé, dans le bac à gravier du virage 15, ses derniers espoirs d’empêcher le couronnement de Fabio Quartararo. Les deux officiels en GP21 avaient le même pneu dur et ont fini par chuter au même endroit, en des moments différents de la compétition. Mais le résultat blanc est le même. Il reste maintenant à conquérir la troisième place finale au championnat pour l’Australien qui va devoir défier deux concurrents aux mêmes intentions : Joan Mir et Johann Zarco…

Jack Miller avait ainsi deux Français à l’esprit en faisant le bilan de sa seconde escapade à Misano. Le premier était bien sûr Fabio Quartararo, nouveau Champion du Monde après la débâcle de l’armée rouge : « je tiens à dire que c’était un jour spécial pour Fabio Quartararo, alors je lui adresse tout mon respect et mes félicitations pour son titre de champion du monde. Il a été au top de la compétition toute l’année, il a été le plus régulier de nous tous et je suis heureux pour lui. C’est un vainqueur populaire et il suffit de voir comment les autres pilotes ont réagi à son égard après la course pour comprendre à quel point Fabio est un gars populaire et bon. Donc, félicitations à lui et c’est énorme pour la France d’avoir un premier champion du monde. Nous voulions le retarder un peu, mais c’est un bon gars, donc je suis content pour lui ».

Jack Miller Ducati

Jack Miller lance la compétition pour la troisième place finale

Le second est Johann Zarco : « je suis passé derrière Johann Zarco pour la quatrième place du championnat à cause de ma chute, mais Joan Mir a aussi chuté, donc je suis à la même distance de Mir que lorsque je suis arrivé ici pour la troisième place du championnat. Soit 26 points. J’ai maintenant une course de moins pour essayer de réduire cet écart. C’est un peu bête, parce que je me suis fait reprendre des points par Zarco et j’aurais pu en gagner sur Mir. J’ai vu qu’il avait chuté et j’ai eu une opportunité, mais un tour plus tard, j’étais moi-même au sol ».

Il termine : « il est important maintenant pour l’équipe d’avoir les deux motos dans le top 3 du championnat, nous avons de bonnes chances d’y arriver si je croise les doigts. Ce serait bien de repartir avec une médaille cette année, un top 3, et ce serait une façon fantastique de terminer une année qui a eu des hauts et des bas. Nous avons eu de la vitesse à presque tous les Grands Prix cette année, il s’agit donc d’en tirer le meilleur parti ». Le sprint final pour les accessits est lancé et on se souviendra que les relations avec Joan Mir ne sont pas des plus cordiales depuis Austin…

Joan Mir

MotoGP Misano-2 J3 : classement

Qualifications MotoGP Émilie-Romagne

Classement général MotoGP Emilie-Romagne

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team