Takaaki Nakagami n’a pas eu un week-end facile à Misano. Ce n’est rien de dire que, chez Honda, il y avait une différence d’ambiance entre les hommes portant les couleurs Repsol et ceux affichant le trigramme LCR. Les premiers, en effet, fêtaient un retentissant doublé alors que les autres rangeaient déjà tête basse les outils avec un seul point de marqué et ramené par Nakagami. L’autre RC213V d’Alex Marquez s’était retirée de la course bien avant l’arrivée. Un résultat d’ensemble qui a mis à l’épreuve la patience du patron Lucio Cecchinello…

Tout se présentait pourtant assez bien pour Takaaki Nakagami dont les résultats lors du warm-up étaient encourageants. L’espoir de voir biffer le mauvais résultat des qualifications se faisait jour dans le stand LCR. Mais lorsque les hostilités ont commencé, la réalité a rattrapé les ouailles de Lucio Cecchinello : « malheureusement, j’ai eu quelques problèmes avec le feeling de l’arrière avant le début de la course et je savais que ça allait être difficile », a commenté Nakagami, se faisant ainsi presque l’écho du même problème rencontré par son équipier Alex Marquez.

« J’ai pris un bon départ, mais comme je l’ai dit, j’avais un mauvais sentiment et on ne sait pas vraiment d’où ça vient. Nous allons examiner cela et, espérons-le, découvrir ce qui s’est passé ». le Japonais s’est élancé 17è puis s’est retrouve 13è au neuvième tour, moment où il a chuté. Mais il est revenu en course et a cravaché pour ramener ce fameux point de la quinzième place. Grâce, aussi, aux nombreux abandons recensés devant lui : « au moins, cela a fonctionné », a déclaré le pilote de l’équipe LCR Idemitsu Honda. « Ce n’était pas le meilleur jour pour moi, mais nous devons juste attendre les prochaines courses avec impatience et continuer à y appliquer la pression ».

Nakagami

Nakagami a la pression

Une pression que le patron Lucio Cecchinello applique, lui, à son pilote, qui en est à sa quatrième année en MotoGP : « il doit travailler sur sa capacité à gérer la pression », a déclaré l’Italien lors d’une conférence de presse MotoGP à Misano. « Nous avons été proches d’un très bon résultat à quelques reprises, par exemple à Jerez ou à Austin. Mais nous nous souvenons tous d’Aragon l’année dernière lorsqu’il menait depuis la pole position et a abandonné tôt. Il doit donc avant tout travailler sur lui-même pour résister à cette pression ».

Nakagami aura 30 ans en février et finira probablement sa quatrième année en MotoGP sans podium. Honda veut un Japonais sur l’une de ses machines, mais Ai Ogura apparait comme un rival de Nakagami. Le pilote de 20 ans s’est battu pour le titre Moto3 l’année dernière et il est convaincant lors de sa première année en Moto2 cette saison.

TC_Nakagami_2021

MotoGP Misano-2 J3 : classement

Clasificacion MotoGP Emilia-romaña

Clasificacion general MotoGP Emilia-romaña

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda