Misano sera-t-il le chant du cygne pour Cal Crutchlow ? L’Anglais a du mal à prendre son envol avec la nouvelle RC213V, alors que Honda lui a déjà signifié qu’il devra quitter, à la fin de cette année, le nid LCR. Depuis, il perd des plumes tandis qu’il veut convaincre que tel le Phénix il pourra renaître de ses cendres ailleurs, en 2021. Mais voilà qu’à présent, ce sont ses avant-bras opérés du syndrome des loges il y a seulement deux semaines qui lui coupent les ailes. Et il s’était déjà fait examiner au bistouri un scaphoïde en début de saison. Après un vendredi déprimant dans ce Grand Prix de Saint Marin, Crutchlow est tout près de jeter l’éponge…

Opéré du syndrome des loges il y a deux semaines, Cal Crutchlow, qui s’est souvenu qu’il en a fallu six à Dani Pedrosa pour se remettre d’une telle chirurgie, a défié Misano vendredi pour voir où il en était. Et il a vu : son avant-bras a gonflé, évacuant du liquide par la cicatrice, il est mal sur la Honda, et n’a pu faire mieux que 19ème sur une piste bosselée le mettant encore un peu plus à l’épreuve. Il est à 1,3 seconde sur le meilleur temps du Français Fabio Quartararo et un centième seulement devant le pilote d’essai Honda Stefan Bradl.

« Ce n’était pas génial. J’ai eu des problèmes avec le bras où le fluide s’est déposé, ce fluide n’est pas sorti comme avant, » raconte le pilote de 35 ans. « Le bras est enflé à cause du muscle, il est presque aussi épais que la cuisse. Je ne me sens pas trop mal sur la moto. Mais je ne peux pas continuer comme ça. Le médecin s’inquiète du liquide qui ne sort pas maintenant. Le trou est toujours là, comme il y a deux semaines ».

Une décision avec les médecins est attendue

« Ce n’est pas une bonne situation. On dirait que l’opération a été bien faite. Mais le bras est maintenant énorme et gravement enflé. Le plan est maintenant de parler aux médecins. Le bras a besoin de repos, c’est le problème. Mais il ne s’en remettra pas si je conduis ma moto tout le temps. Nous avons neuf courses maintenant en onze semaines » rappelle Cal Crutchlow qui se demande donc si sa saison n’est pas déjà sur sa fin…

« Samedi matin, nous verrons à quoi cela ressemble. J’étais capable de bien contrôler la moto, je me sentais assez à l’aise et j’avais assez de force. Je ne me sens pas bien, mais ça va. Mais il est impossible que le bras soit si gonflé après les essais et qu’il y ait autant de liquide dans le bras. Nous allons maintenant voir ce que les médecins diront samedi ».

Déjà affaibli, Cal doit en plus composer avec la piste bosselée : « la prise en main est bien meilleure maintenant. Mais les bosses sont vraiment mauvaises, surtout en sortie de virage 3 et dans la ligne droite arrière. Vous roulez à environ 300 km / h et la moto bouge comme une folle. Ce n’est pas génial, dans certaines parties. Mais comme vous pouvez l’imaginer, les bosses ne sont pas ma plus grande préoccupation maintenant » termine Cal Crutchlow

On rappellera que Honda doit déjà se passer de Marc Marquez. Voilà Cal Crutchlow dans le doute. En pilotes titulaires, il reste au HRC Nakagami et Alex Marquez, Stefan Bradl étant le pilote tests…

Cal Crutchlow, LCR Honda Castrol, Gran Premio Lenovo di San Marino e della Riviera di Rimini

MotoGP Misano1 J1 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda