Cal Crutchlow s’est fait opérer du syndrome des loges après le Grand Prix d’Autriche et il pensait qu’après deux semaines, il n’y paraîtrait plus. Mais dès le vendredi à Misano, il a dû se rendre à l‘évidence : il n’était pas en mesure de piloter sa Honda. Un sentiment que les médecins ont adoubé ce samedi si bien que voilà l’Anglais forfait. Et pas seulement pour ce week-end… Le suivant aussi.

Cal Crutchlow ne fera pas de Grand Prix à Misano cette année. Pourtant, le site en proposait deux. En deux week-ends de rang. Trop court pour le pilote LCR qui doit maintenant prendre soin de lui : « la situation est que j’ai du liquide dans le bras et nous nous sommes mis d’accord avec le médecin, et le médecin a été très bon dans la situation en ce qui concerne mon bras », a déclaré Crutchlow.

« Il faut du temps pour guérir. Donc, voilà la situation. Le liquide est maintenant arrivé dans le bras, qui est la partie propre » regrette l’Anglais de 35 ans. « La partie supérieure est la meilleure partie et elle est vraiment propre. La partie inférieure est évidemment la partie endommagée, et le fluide sortait de la partie endommagée, le trou dans le bras est la partie endommagée, et c’est de là qu’il sortait ».

« Maintenant, le fluide est sur le dessus du bras, la seule façon de le faire sortir est de mettre une aiguille à l’intérieur, mais j’ai déjà un risque d’infection tellement élevé avec le bras ouvert de cette façon que nous ne voulons pas en prendre plus et les médecins ne veulent pas que je roule parce qu’ils veulent que ce trou guérisse et que le fluide s’en aille ».

« La seule façon de guérir est d’arrêter de rouler »

« La seule façon d’y arriver est d’arrêter de rouler » assure le pilote LCR. « La première intention pour revenir est Barcelone.  Il est évident que je devrai continuer à faire de la physiothérapie. J’irai voir le médecin lundi pour faire un plan, parce qu’il faut refermer ce trou et qu’il n’est pas question de le coudre. Nous devons le laisser ouvert et le laisser guérir tout seul, parce que je l’ai cousu l’autre jour et ça a empiré. Le bras a juste explosé comme un ballon ».

Il termine : « je suis donc déçu de ne pas rouler, mais nous devons regarder au-delà de Misano. Je veux continuer à faire de la course cette année dans de bonnes conditions et j’ai besoin que mon bras soit à un bon niveau pour y parvenir. Mais je dois aussi me tourner vers l’avenir. Je ne peux pas continuer à faire des dégâts chaque semaine à mon bras. Pour le reste de ma vie, j’ai besoin de mon bras »…



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda