Pecco Bagnaia avait laissé une bonne impression lors de la course de Jerez2, puis il a été trahi par le moteur de sa Ducati GP20. Ensuite, à Brno, il s’est fracturé le tibia et il a été forfait durant trois courses. A Misano, il a fait un retour fracassant, s’adjugeant la seconde place et livrant une prestation qui était de loin la meilleure de tous les pilotes Ducati. De quoi s’assurer définitivement de la machine rouge au détriment de Johann Zarco qui y pense aussi ?

Pecco Bagnaia a obtenu son premier podium dans la catégorie reine à Misano, après avoir raté deux courses en raison d’une blessure. De quoi être satisfait et effectivement, l’Italien l’est : « je ne m’attendais pas à arriver ici après la blessure et à être aussi compétitif. C’est la deuxième fois que je reviens cette année, après la pandémie et après la blessure, et je n’ai fait que deux courses. Je ne pouvais pas imaginer aller aussi vite, mais j’ai essayé d’oublier ma jambe, j’ai travaillé pour la course et c’était incroyable ».

Malgré le fait que ce beau résultat pour l’Italien ait été une surprise pour tout le monde, le pilote a admis après le podium qu’il se sentait ce matin assez en confiance pour même se battre pour la victoire. « Ce matin, lors du warm-up, j’ai réalisé que je pouvais me battre pour la victoire. Le dimanche matin est toujours difficile pour moi, ma jambe me fait mal, mais j’ai fait le quatrième temps, et cela m’a donné confiance ».

« Voyons ce que Ducati va dire après ce résultat »

Bagnaia, qui s’est élancé sixième sur la grille, a réalisé une remontée pour rejoindre Valentino Rossi, avant de terminer deuxième. « Dans les premiers tours, le pneu a été difficile à chauffer, mais ensuite j’ai pu accélérer et dépasser tous les pilotes. Les quatre derniers tours ont été très difficiles, à chaque fois que j’ai changé de position pour gérer mon genou qui me faisait très mal ».

Mais après avoir dépassé Valentino Rossi, il a réussi à creuser un écart. Cependant, il y a eu un moment où il a semblé que l’Italien avait du mal à maintenir cette distance. « Lors du changement de direction du virage 2 au virage 3, j’ai remarqué quelque chose dans ma jambe et la douleur était très forte. Cela fait quatre semaines que j’ai subi une opération et c’est normal d’avoir un peu de douleur ».

Avec cette démonstration de pilotage et de talent, ainsi que celle de Jerez dans la deuxième course, tout indique que Pecco sera celui qui prendra la place qu’Andrea Dovizioso laissera libre la saison prochaine. « Ducati souffrait beaucoup et c’est un résultat très important pour la marque. Je ne sais pas si cela vaut une place chez Ducati, il faut attendre et voir ce qu’ils me disent. D’abord j’aime ce résultat et je suis content, puis voyons ce qu’ils me disent ».

MotoGP Misano1 J3 : classement

 



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac