On ne peut pas dire que Franco Morbidelli ait vécu une mauvaise saison. Surtout au regard de sa précédente qui était sa première en MotoGP, accomplie avec une Honda d’un team Marc VDS Racing depuis revenu exclusivement aux affaires du Moto2. Mais le Champion du Monde de Moto2 version 2017 est tombé sur un os dans un team Petronas naissant dont il devait logiquement être le leader. Mais ça, c’était avant que Fabio Quartararo ne s’affirme…

Un équipier français de 20 ans dont il faudra se sortir des griffes en 2020, sous peine d’être condamné à vivre dans son ombre. Les deux hommes auront le même matériel l’an prochain dans une structure qui a déjà le titre de meilleur indépendant en poche avec le meilleur pilote privé. Franco Morbidelli a contribué à cette réussite qui revient cependant en grande partie à Fabio Quartararo. La prochaine campagne promet, car l’effet de surprise ne jouera plus si bien que l’Italien de 24 ans compte bien faire valoir ses arguments.

Dans un entretien, le protégé de Valentino Rossi déclare ainsi : « la chose la plus importante que j’ai appris cette saison est qu’être le plus rapide n’est pas suffisant pour réussir dans une course MotoGP. Vous avez également besoin d’autres choses, et je veux pouvoir livrer ces choses l’année prochaine. Si je vous disais ce que je dois améliorer, je révélerais mes secrets. » Franco Morbidelli reste énigmatique, mais il donne tout de même une piste : « la stabilité pourrait être un facteur clé, je l’espère. Quand j’ai passé deux ans avec la même équipe en Moto2, j’ai remporté le championnat. D’accord, j’ai également passé deux ans avec Italtrans et j’espère que cela m’aidera également ici et que tout fonctionnera un peu mieux l’année prochaine. »

« Pour moi, il n’y aura aucun changement dans l’équipe, je suis sûr que je travaillerai encore mieux avec Ramón Forcada, il me connaît bien maintenant, ainsi que toutes les autres personnes de l’équipe. Je pense que le travail sera plus facile, surtout avec Ramón après un an d’expérience, c’est un avantage » insiste celui qui a aussi du sang brésilien.

Sur son parcours 2019, il résume : « en tant que personne, je ne suis pas très différent, mais j’espère avoir grandi en tant que pilote. En ce qui concerne la vitesse, j’aurais été heureux avec cela il y a un an. Si je regarde en arrière, j’aurais espéré de meilleurs résultats en termes de classements. Mais la vitesse que nous avons montrée était vraiment bonne toute l’année. Par conséquent, j’évaluerais la saison avec un 7 si je dois donner une note de 1 à 10. »

C’est un point de moins que pour Fabio Quartararo qui s’est récemment donné un 8. Franco Morbidelli est parti à quatre occasions de la première ligne en 2019 et s’est classé quatrième à quatre reprises en 19 courses. Il a fini dixième au classement général.


Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team