Le pilote japonais Nakagami vivra en 2021 sa quatrième saison en MotoGP. Mais ce sera la première sans avoir comme équipier un Cal Crutchlow dont il gardera un souvenir ému. Le pilote LCR se rappelle en effet de ses débuts avec un Anglais bienveillant qu’il a appris à connaître au fil des campagnes. Avec cette découverte : sous ses aspects bourrus, Crutchlow est en fait d’une grande sensibilité …

Takaaki Nakagami a effectué une bonne première partie de saison cette année, avant de faiblir dans la seconde où il était attendu pour confirmer sa régularité jusque-là affichée dans le top 5. Hélas, il n’a pas franchi le cap, mais il compte bien ne pas rater le coche en 2021. Il a acquis une bonne expérience et il aura comme équipier un Alex Marquez qui a ramené ses deux seuls podiums cette saison à une usine Honda orpheline de son champion Marc Marquez.

Pour arriver à ses fins, Nakagami utilisera toute l’expérience acquise auprès de Cal Crutchlow qui, à l’écouter, n’est pas forcément celui que l’on croit. Sur Motorsport-total, il dit ainsi : « Cal m’a beaucoup aidé, surtout lors de ma première saison », se souvient le pilote de Lucio Cecchinello dont les débuts remontent à 2018. À l’époque, il n’a figuré qu’une seule fois dans le top 10, lors de la finale de la saison à Valence.

« Il a toujours prêté attention à la façon dont je suis passé de la Moto2 au MotoGP. Il a toujours regardé comment j’allais. Après quelques mois, j’ai réalisé qu’il ne parlait pas seulement de choses sérieuses mais qu’il plaisantait aussi » raconte « Taka » qui précise : « il a l’air très agressif à la télévision, mais en réalité il est très sensible. Je peux voir d’après les données qu’il est un pilote très équilibré. Marc est un peu plus agressif, c’est pourquoi il est difficile à copier. Cal n’a pas le style de Marc et il est plus facile à copier ».

Nakagami : « j’aime son personnage »

Nakagami ajoute : « il est très fort sur les freins et en sortie de virage. Je l’ai toujours regardé redresser la moto. Il a eu un peu de mal cette année, mais j’ai toujours regardé ses données ». À sa première saison, Nakagami a récolté 33 points au championnat, à sa deuxième 74 et à sa troisième 116. Dans le même temps, la performance de Crutchlow s’est détériorée en raison de diverses blessures.

« Bien qu’il ait été plus lent que moi cette année, il était surtout plus rapide que moi en sortant du virage », raconte Nakagami. « J’ai essayé de copier ça » rappelle le pilote LCR décidément toujours en manque d’inspiration personnelle.

Takaaki Nakagami termine au sujet de Crutchlow : « j’aime son personnage. Il plaisante toujours. Parfois, il est difficile de comprendre s’il est sérieux ou non. C’était génial d’avoir passé ce temps avec lui. Nous avons une bonne relation. C’est dommage qu’il quitte Honda et qu’il déménage chez Yamaha. J’espère qu’il aura un bel avenir. Je lui souhaite bonne chance ».

L’année prochaine, Nakagami sera doté ses mêmes armes techniques que les autres pilotes Honda alors que, jusque-là, il devait toujours faire avec la RC213V de la saison précédente. Les quatre pilotes HRC présents sur le terrain disposeront du dernier équipement disponible.

Cecchinello, Crutchlow, Nakagami, LCR Honda



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda