Paolo Ciabatti est un directeur sportif chez Ducati qui peut remercier chaleureusement Johann Zarco de ne pas se retrouver sous une forte pression après le Grand Prix de Teruel. En effet, le Français a été l’arbre qui cache la forêt du marasme dans le clan italien. Bien qualifié, il a joué aux avant-postes avec sa GP19 qu’il a placée au cinquième rang. Derrière, les GP20 étaient bien loin. De quoi se poser des questions et Paolo Ciabatti a parlé des pneus Michelin pour expliquer l’inexplicable. Mais l’Italien est quand même au courant de quelque chose. Et ça concerne Honda.

Chez Ducati, on n’a pas la solution à ses problèmes, mais on explique très bien la situation des autres. Et notamment de Honda. Il faut dire que l’approche est simple : elle tourne uniquement autour de Marc Marquez. Avec cette théorie : Honda gagne lorsqu’il est là. Mais Honda progresse aussi lorsqu’il n’est pas là…

« L’absence de Marc Marquez a aidé Honda »

Paolo Ciabbatti explique ainsi sur GPOne: « si vous regardez ce qui s’est passé en Q2 au Grand Prix de Teruel, vous ne pouvez pas dire que les cartes n’ont pas été remaniées et cette situation n’est pas là uniquement parce que Marquez est absent. Au contraire, son forfait a aidé Honda à développer le projet, car tant que Marc était là pour gagner, ils n’étaient pas si inquiets ».

« À la fin, en fait, il y en avait un qui roulait sur cette moto et pour les autres, c’était le pire. Maintenant, réalisant la situation, ils ont apporté des nouveautés qui ont rendu la RC213-V pilotable pour tout le monde. Même pour les pilotes qui ne sont pas Marc Marquez ».

Et chez Ducati ? « Nous avons aussi travaillé. Nous avons récemment testé avec Pirro à Valence… nous faisons de gros efforts, mais évidemment ils ne suffisent pas avec ces pneus » répond Ciabatti… Sur Tuttomotoriweb



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Repsol Honda Team