Qu’est ce qui rebute tant chez Aprilia ? Être une usine en MotoGP et avoir un guidon de libre pour un jeune pilote devrait être une imparable recette pour avoir son carnet de rendez-vous rempli en un temps record. Une règle qui semble cependant souffrir d’une exception avec le constructeur de Noale, dont personne ne veut. Y compris parmi la génération montante. Bezzecchi a dit non, et c’est maintenant Joe Roberts qui explique pourquoi il a décliné l’offre…

Aprilia n’arrive pas à trouver le successeur d’un Andrea Iannone à la carrière terminée pour les raisons que l’on sait. Des vétérans aux jeunes, tous ont refusé si bien que le directeur sportif Massimo Rivola doit se résoudre à retrouver du charme aux deux pilotes qu’il a sous contrat. Lorenzo Savadori et Bradley Smith… Un vrai choix par défaut, car leur sort était scellé.

Mais Cal Crutchlow pourtant d’abord intéressé a choisi la vie d’un pilote test, Andrea Dovizioso a tout juste effleuré du regard le projet RS-GP avant de se déterminer pour une année sabbatique. Alors Aprilia s’est tourné vers les jeunes : Marco Bezzecchi a été le favori, mais ce dernier a décliné, bien qu’il ait toujours eu la conviction que le train du MotoGP ne passait qu’une fois dans une carrière.

Ne se décourageant pas, Rivola est allé frapper à la porte du motorhome de Joe Roberts. Une chance unique pour l’Américain ? Sur le papier sans doute. Mais quelque chose ne doit pas tourner rond au royaume de Noale, car même lui a éconduit les émissaires italiens. Pour être clair, il a préféré faire du Moto2 chez Italtrans plutôt que d’être pilote d’usine Aprilia en MotoGP

Joe Roberts veut y arriver par ses résultats

Celui qui remplacera le Champion du Monde Moto2 Enea Bastianini explique sa décision à La Gazzetta dello Sport : « j’étais content de l’appel d’Aprilia, je sais que j’aurais pu être rapide, mais je veux gagner et je pense que c’est la meilleure équipe pour le faire. J’aime l’ambiance, ils ont tous l’air d’être amis. Et je ne veux pas entrer en MotoGP uniquement pour le passeport, mais parce que je le mérite ».

L’Américain de 23 ans est heureux de rejoindre l’équipe Italtrans et en 2021 il visera le titre mondial Moto2. C’est courageux pour lui de dire qu’il ne veut pas aller en MotoGP uniquement à cause de sa nationalité. Il veut gagner une promotion grâce aux résultats et il espère les atteindre l’année prochaine. Certes, mais cette succession de refus est gênant pour Aprilia et pose question sur l’état de son projet RS-GP qui est visiblement si peu séduisant…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Joe Roberts

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini