Le Grand Prix du Portugal qui marquait la finale de la saison ne laissera pas un bon souvenir à Bagnaia et à Mir. Le dernier cité, nouveau Champion du Monde MotoGP, a voulu très vite se refaire une santé après des qualifications calamiteuses à la suite des problèmes d’électronique sur sa Suzuki… Qu’il retrouvera ensuite en course, le forçant à l’abandon. Dans son assaut, il a heurté durement le pilote Pecco Bagnaia qui a dû ensuite rendre les armes. Et pour cause…

Joan Mir avait bien raison de présenter ses excuses à Pecco Bagnaia au soir du dernier meeting de l’année à Portimao. Il avait en effet blessé l’Italien dans une manœuvre de dépassement plus que viril. Un scénario qui rendait furieux celui qui en terminait avec le team Pramac avant de rejoindre l’équipe officielle Ducati : « je ne peux pas y croire et je suis en colère. Ce n’était pas ce que j’attendais de la dernière course de la saison », a rapporté Pecco Bagnaia à ses fans sur Facebook après cette course au Portugal.

« Dès que je monte sur la moto, je donne à 100%, toujours, malgré les problèmes. Mais à la suite d’un contact lors du premier tour, mon épaule s’est disloquée. J’ai tout de suite eu beaucoup de douleur, ce qui m’a obligé à abandonner après seulement trois virages », a-t-il regretté.

Joan Mir s’est excusé pour la manœuvre de dimanche : « je dois m’excuser auprès de Pecco, j’étais trop agressif. Parfois, je critique ce genre de manœuvre. Ce n’était pas sale, mais pas le meilleur, je suis désolé ». Des contrôles médicaux ont exclu d’autres blessures à l’épaule de Pecco. Le champion du monde Moto2 2018 est donc déjà impatient d’entrer en 2021, puisqu’il sera promu dans l’équipe d’usine Ducati en 2021.

Bagnaia n’oubliera pas ce qu’il doit à Pramac

« La saison 2020 se termine avec un arrière-goût amer, à cause des opportunités que j’ai manquées, mais en même temps en sachant que je vais grandir à partir d’elles, en tant que pilote et en tant que personne. J’ai encore beaucoup à apprendre, je suis jeune et je sais qu’avec un travail acharné et une volonté de faire des sacrifices, nous allons riposter », a déclaré l’Italien de 23 ans. « Je suis déjà prêt et concentré sur mes objectifs pour 2021. Je vais commencer à travailler immédiatement », a-t-il annoncé.

Pecco a également eu de belles paroles pour l’équipe Pramac : « je tiens à remercier l’équipe Pramac, Checco Guidotti, Paolo Campinoti et mon équipe pour ces deux années. Deux ans avec des hauts et des bas, au cours desquels nous avons beaucoup géré ensemble. Je porterai toujours avec moi les beaux moments que nous avons vécus, mais aussi les plus difficiles. Parce que tout le voyage avec eux a été utile pour apprendre et s’améliorer. Et je n’oublierai jamais ça ».



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac