Johan Stigefelt est l’homme de terrain de Razlan Razali, c’est à dire qu’il représente les puissantes couleurs Petronas dans le paddock. Du Moto3 au MotoGP, en passant par le Moto2, sa zone de compétence est vaste et il est en première ligne sur le dossier sensible de l’arrivée de Valentino Rossi en 2021. Le Doctor succédera à Fabio Quartararo qui rejoindra Maverick Viñales au sein de l’équipe usine Yamaha. Mais avant cela, il y a une campagne 2020 à mener. L’occasion de quitter la structure qui l’a révélé la tête haute, par la grande porte, et, pourquoi pas, avec la plus haute des récompenses. Mais avant d’en arriver là, il y a une étape à franchir…

Chez Petronas, on est à la fois heureux d’avoir mis à jour le talent de Fabio Quartararo mais aussi un peu frustré d’avoir eu raison à ce point. Car Yamaha a vite mis le grappin sur le Français pour l’installer dans sa propre écurie en 2021, et jusqu’en 2022. Johan Stigefelt qui a été aux premières loges de ces événements raconte : « Fabio représente quelque chose de très spécial pour nous. Lorsque nous l’avons embauché, nous n’aurions jamais imaginé qu’il pourrait atteindre les résultats qu’il a obtenus. Personne ne s’attendait à ce qu’avec une moto d’une spécification inférieure à celle des autres pilotes Yamaha, il puisse aller si fort lors de sa première saison en MotoGP ».

« À mon avis, il a fait quelque chose d’incroyable et je suis désolé que la saison au cours de laquelle nous nous dirons au revoir soit si étrange. Dans les tests, c’était très fort, nous étions pleins d’attentes et nous aurions aimé passer une saison normale ensemble. Nous devrons nous adapter et faire de notre mieux dans cette deuxième et dernière saison ensemble, peut-être en remportant les courses et ensuite nous verrons » complète Stigefelt.

Avec cette dernière remarque, on note qu’il y a un dernier cap à passer, avant de passer à un autre, ultime… « Marc Marquez était presque imbattable en 2019. Si vous pouvez le battre, cela signifie que vous pouvez gagner le championnat du monde. Dovizioso l’a battu, donc c’est faisable. Je pense que Fabio devra essayer d’être cohérent et tenter de gagner sa première course. Je suis convaincu qu’après avoir remporté la première course, il cliquera sur le clic manquant pour pouvoir le battre en championnat du monde et je suis sûr que cette étape viendra cette année ».

« Nous visons à remporter le championnat du monde avec Fabio »

Pour concrétiser, le Français aura les moyens qu’il faut : « nous sommes une équipe satellite et non l’équipe officielle Yamaha. En ce moment, il est certain qu’avec Quartararo nous partirons à Jerez avec une moto identique à celles de Viñales et de Rossi. Ensuite, il arrivera quelques développements, également pour Fabio, au cours de la saison. Quant à l’avenir, je dois rappeler qu’il n’y aura pas de nouveaux développements pour 2021 » commente Stigefelt dans un entretien sur le site GPOne.

Il termine, en ne cachant nullement les hautes ambitions de ses couleurs Petronas : « nous visons à remporter le championnat du monde avec Fabio. C’est notre objectif et il est très motivé. Pour le moment, il se sent calme, il a une moto qu’il aime, il a confiance, beaucoup plus qu’en 2019. Le championnat du monde commencera à Jerez, une piste sur laquelle il est très rapide et je suis convaincu qu’il sera déjà un challenger pour le titre cette saison. L’objectif est toujours de gagner. Notre idée est de battre l’équipe d’usine Yamaha, l’année dernière nous nous en sommes approchés. Nous devons également nous rappeler que nous courons aussi en Moto2 et Moto3 et aussi dans ces catégories que nous courons pour gagner ».  Rendez-vous dès ce week-end à Jerez !

Dernier entraînement en moto avant de partir a Jerez 🥳 / Last moto training before the first race 🥳

Gepostet von Fabio Quartararo am Sonntag, 12. Juli 2020

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team