Signature ou pas signature ? Depuis vendredi, la question agite la toile. La Gazzetta dello Sport a mis le feu aux poudres en annonçant un accord signé entre le team Petronas Yamaha et Valentino Rossi pour deux ans organisés comme suit : la saison 2021 et une année en option. On s’est alors dit que tout avait été réglé et notamment la question sensible de la constitution de l’équipe technique du Doctor. Mais celui qui est tout de même le patron de l’écurie, Razlan Razali, a joué les rabat-joies en affirmant que tout ceci était faux, et qu’il restait encore à faire avant de conclure. Le père de Vale, Graziano, répond. En ignorant superbement la mise au point du Malaisien…

On sait comment cela va se finir, mais on ne sait pas quelles traces feront ces atermoiements portant sur l’annonce officielle de l’arrivée de Valentino Rossi au sein du team Petronas Yamaha. Car entre le Doctor et Razlan Razali, patron de l’écurie, il y a un problème récurrent de communication.

Pour l’Italie, l’affaire est signée, mais du côté de la Malaisie, on dément. Une cacophonie que le père Graziano Rossi entretient avec cette dernière intervention sur ‘La Gazzetta dello Sport’. Il affirme ainsi : « il y avait un peu de fierté trahie, mais il a estimé que chez Petronas, il aurait tout le potentiel pour bien faire et il a décidé de jouer ses chances là-bas ». Une façon de voir les choses qui doit sans doute étonner Razlan Razali qui n’aurait donc pas d’autre choix que de se faire à cette décision de Vale.

« Si vous avez passé toute votre vie sur la piste, la piste devient votre vie »

Graziano ajoute : « Valentino a le désir intact de ses 16 ans, un physique entier et préparé et toujours beaucoup de détermination. Si vous avez passé toute votre vie sur la piste, la piste devient votre vie ». Le Doctor ne continuera donc pas jusqu’à 43 ans pour la simple parade : « il voudrait terminer en gagnant et c’est un peu ce qui le pousse à chercher d’autres résultats, étant donné que ceux des dernières années ne sont pas en ligne avec ce qu’il peut faire ».

Valentino Rossi n’a pas l’intention de raccrocher son casque, même à l’avenir. Il visera en effet la course automobile après sa longue période de 27 ans en MotoGP. C’est pourquoi il a roulé une journée d’essais à Misano avec l’équipe Kessel à bord de la Ferrari 488 GT3… Cela étant dit, comment Petronas va-t-il organiser à présent sa communication pour annoncer ce que l’on sait déjà après l’avoir démenti ?



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team