Pit Beirer est un directeur sportif de KTM heureux. Sa seule préoccupation actuelle est celle dont rêve tous ses collègues en MotoGP. Il s’agit de calmer les ardeurs des pronostiqueurs et des observateurs qui voient déjà sa marque comme une protagoniste dans la course au titre qui s’annonce. Pourtant, l’aventure n’a commencé qu’en 2017 avec un cadre tubulaire acier et des suspensions WP faits maison qui sont toujours d’actualité. KTM a-t-il un secret ? Plutôt une méthode …

Pit Beirer devait, il n’y a pas si longtemps, assurer le paddock que KTM avait les moyens de ses ambitions en MotoGP. Aujourd’hui, le même doit convaincre les ardeurs du même milieu qui voit la marque autrichienne en mesure de jouer le titre en 2021. C’est comme une revanche, tandis qu’intérieurement, la satisfaction doit être profonde. Lors de la présentation de ses troupes en vue de la campagne 2021, Beirer a déclaré : « si vous regardez 2020, il est clair que nous pourrions aussi penser au championnat. Nous devons éviter de répéter certaines erreurs que nous avons commises la saison dernière, mais l’objectif est d’être cohérent ».

Il ajoute : « jusqu’à présent, tout le voyage a été comme un rêve. Quand on a commencé ça semblait être un rêve de pouvoir gagner un Grand Prix, mais en 2020 on en a remporté trois … Mais je ne veux pas penser que nous sommes prêts pour le titre : je pense que la pression sera sur les autres pilotes, pas les nôtres. Même si nous sommes prêts pour de nouveaux défis : par rapport à il y a trois ans, il est vrai que c’est une situation complètement différente, comme passer du jour à la nuit ».

Pit Beirer révèle que la réactivité est la clé

Cependant, il n’y a pas eu de magie pour KTM. Tout ça se mérite et met en exergue un système de fonctionnement : « nous avons de nombreux bons techniciens, qui travaillent tous très dur. KTM se fixe des objectifs et fait beaucoup d’efforts pour pouvoir les atteindre. Toute l’entreprise a soutenu ce projet et depuis que nous avons commencé le MotoGP chaque jour, je le répète, chaque jour, il y a toujours eu quelque chose de nouveau pour améliorer la moto » raconte Beirer.

Puis il révèle : « un autre élément important est qu’il existe un lien direct avec Stefan Pierer, le PDG, et l’ensemble du conseil d’administration : si nous devons prendre une décision rapide, nous pouvons le faire. C’est fondamental en MotoGP : il faut être réactif, évoluer et s’améliorer au quotidien ». KTM a renouvelé son bail avec le MotoGP jusqu’en 2026. Il en sera de même avec son partenaire français Tech3, qu’il soutiendra en 2021 si l’on en juge par les décorations des RC16 d’Hervé Poncharal.

Beirer révèle la recette KTM ...

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP