La famille KTM n’a pas passé un bon séjour au Qatar. Entre l’intersaison et les deux Grands Prix disputés sur le tracé de Losail, les motifs de satisfaction ont été rares, au point que des doutes ont commencé à surgir. Dès lors, le meeting de Portimao de ce week-end sera un révélateur très attendu du côté de Mattighofen dont la RC16 avait dominé le Grand Prix du Portugal avec Miguel Oliveira en novembre dernier. La douche froide en plein désert a aussi été une prise de conscience impactant certains sujets, dont celui des équipes satellites. Mais rassurez-vous, cela ne change rien à la situation de Tech3.

Le directeur sportif de KTM attend comme beaucoup de ses collègues de la marque de quoi sera fait le Grand Prix du Portugal de ce week-end. Les deux derniers ont Qatar ont en effet été frustrants, à tel point que les Autrichiens ont revu leurs positions sur certains thèmes. Comme toujours, on réagit vite et fort à Mattighofen et on sait regarder en face sa situation.

Par exemple, il avait été question un temps d’une troisième équipe satellite. Elle n’est plus d’actualité. Pit Beirer précise ainsi : « les deux Grands Prix du Qatar nous ont une nouvelle fois montré nos limites. C’est pourquoi notre prochain grand objectif est de stabiliser les deux équipes existantes et les quatre pilotes. Nous n’avons pas besoin de parler d’une troisième équipe maintenant ».

Il ajoute : « nous avons été battus froid au Qatar. C’est pourquoi nous nous concentrons maintenant sur les tâches que nous n’avons pas encore effectuées. Cela n’a aucun sens de nous charger maintenant avec de nouvelles tâches ». Au passage, il est à rappeler que malgré de fortes et belles déclarations d’intention, rien n’a été encore signé avec le partenaire Tech3 au sujet du renouvellement de la collaboration. Une situation que Pit Beirer évalue ainsi : « avec Tech3, nous avons notre partenaire de choix en tant qu’équipe satellite ».

KTM : “cela sera fait bientôt”

Le directeur sportif développe sur Speedweek : « nous sommes maintenant très loin dans les discussions avec Hervé. Cela se produira à 100%. Mais en hiver, il y avait toujours un confinement en France ou en Autriche. Voyager n’a pas été si simple. Il y avait donc des problèmes logistiques et humains. C’est pourquoi nous voulions nous asseoir et nous détendre au Qatar entre les deux Grands Prix et travailler sur le contrat. Mais Hervé était à Doha avec son équipe dans une autre bulle hôtelière. Nous n’avons donc pas été autorisés à nous réunir à cause des mesures strictes. Mais ne paniquez pas. Nous avons un engagement mutuel. Cela sera fait bientôt ».

On rappellera que le team officiel a récupéré de chez Tech3 Miguel Oliveira, double vainqueur de Grand Prix MotoGP avec les Français. Le Portugais fait équipe avec Brad Binder, qui a concrétisé à Brno en 2020. Dans le box d’Hervé Poncharal on trouve un Danilo Petrucci venu de chez Ducati et qui compte aussi deux réalisations en MotoGP. Son équipier est le benjamin du plateau, Iker Lecuona, qui attaque sa seconde saison à ce niveau de la compétition.

KTM Tech3



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci, Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, Tech3 KTM Factory Racing