Danilo Petrucci connait une carrière de pilote pour le moins originale. Venu du Superstock où il a été titré avec Ducati, il est arrivé en MotoGP à l’époque où il fallait peupler la grille de départ avec des machines proches des Superbike. Sur une Ioda qui était une Aprilia RSV4, il a fait ce qu’il a pu et suffisamment pour intéresser à nouveau Ducati. Une aventure qui l’a amené à être un pilote d’usine de la marque avec deux victoires en Grand Prix. Le voici chez KTM où il boit le bouillon. Mais à Mattihofen, on lui resservira la soupe avec même du désert en prime…

Dans ce monde aseptisé, drogué aux résultats et au rendement, le charisme de l’individu semble ignoré. Mais apparemment pas chez KTM où on se targue d’être une famille. Une approche que Danilo Petrucci semble incarné puisque, malgré des résultats que l’on qualifiera pudiquement de décevants sur la RC16 en Grand Prix, on tient à le garder au sein de la marque autrichienne, jusqu’à accéder à sa demande de reconversion inédite : faire des rallyes.

« Danilo est un gars formidable. C’est pourquoi nous le gardons dans la famille KTM », déclare sur Speedweek Pit Beirer, patron des sports chez KTM. « Avec Danilo, la coopération au niveau humain fonctionne très bien, mais malheureusement nous n’avons pas atteint nos objectifs en course » reconnait-il. « Nous sommes dans le paddock pour performer en course. Mais en tant que types et en tant que personnes, nous avons personnage avec Danilo. C’est pourquoi nous allons disputer le Dakar avec lui. Ensuite, nous nous assoirons et discuterons si un futur en rallye a du sens pour lui. C’est définitivement un bon pilote rapide en tout-terrain ».

Pit Beirer, Red Bull KTM Factory Racing

“Nous voulons garder Petrucci chez KTM, quel que soit le poste”

Le projet est abordé avec le plus grand sérieux. Le suivi de l’usine se fera techniquement mais aussi dans la formation du pilote qui devra s’aguerrir aux subtilités de la navigation. Sa KTM sera aux couleurs de l’équipe Tech3. Et le type de contrat que Petrux a signé montre à quel point la marque veut le mettre dans de bonnes conditions : « Danilo est un pilote de course, il ne se contentera donc pas de regarder le paysage », souligne Pit Beirer. « Bien sûr, j’ai beaucoup de respect pour sa décision d’aller au Dakar avec KTM. C’est pourquoi je ne lui ai pas proposé de salaire de base, il ne reçoit de l’argent que lorsqu’il atteint la ligne d’arrivée. Il ne reçoit pas non plus de bonus pour une position supérieure, il ne reçoit qu’un bonus d’arrivée. Avec cela, nous voulons souligner clairement ceci : nous avons besoin de lui en bonne santé pour atteindre notre objectif. C’est la priorité numéro 1 ».

Car celui dont le propre père travaille à l’usine KTM reste une carte que les Autrichiens veulent garder dans leur manche. Pit Beirer termine ainsi : « nous avons convenu d’avoir une discussion détendue après le Dakar, pour voir si on continuera à piloter le Dakar et d’autres rallyes avec lui ou si nous lui ferons faire autre chose. Nous voulons garder Danilo chez KTM, quel que soit le poste ». Ce qui veut dire qu’il pourrait aussi être en mesure de donner un coup de main pour des tests sur la RC16, voire pour une wildcard.

Danilo Petrucci



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP