Pol Espargaró est peut-être celui des pilotes MotoGP qui se montre le plus impatient de reprendre le collier après cette trêve hivernale. Ce sera pour la fin de cette semaine, au Qatar, moment où il pourra enfin découvrir sa nouvelle moto, la Honda RC213V. Ce n’est certainement pas la plus facile du plateau, mais l’Espagnol l’a sciemment choisie pour le plus grand défi de sa carrière. Un enjeu qu’il assume, puisqu’il le revendique …

Pol Espargaró aura une certaine pression cette saison comme nouveau pilote de l’écurie officielle Repsol Honda. Un lieu qui ne supporte pas l’échec, mais qui a été ébranlé en 2020 par le forfait de son leader Marc Marquez. Une situation qui s’est imposée après que Pol Espargaró a eu signé son contrat avec le constructeur de Tokyo. Mais ce bouleversement ne change rien aux objectifs de l’Espagnol qui lui sont à la fois commandés par son nouveau statut et qu’il s’impose clairement à lui-même.

Une exigence qui devait arriver car le cadet des Espargaró l’avoue : « j’ai toujours eu le sentiment que mon ADN était lié à celui de Honda. J’ai toujours voulu piloter pour cette équipe ». Un rêve qui donc devenu une réalité, mais celle-ci s’impose maintenant à l’Espagnol qui admet : « je ne sais pas à quoi m’attendre de cette saison ».

En termes de résultats, c’est évidemment le cas, mais pour ce qui est du déroulé des événements, il n’y qu’un scénario possible : « je ne peux pas me permettre de passer un an à m’adapter. Honda ne m’a pas engagé à développer la moto. Ils ont des pilotes d’essai pour cela. Honda veut que je gagne et que j’obtienne de bons résultats. Je dois serrer les dents ».

Et s’autant plus qu’il va devoir apprendre vite et bien : « cinq jours d’essais ne sont pas idéaux. Mais c’est ainsi. Bien sûr, je dois obtenir des résultats. La moto est bonne. Vous pouvez le voir avec Marc Marquez, qui s’est battu pour des victoires dans presque toutes les courses ces dernières années. La moto est nouvelle. Je n’ai pas beaucoup de jours d’essai. Ce sera difficile au début » reconnait-il, et d’autant plus qu’il a déjà identifié sur quoi il devra travailler en urgence : la confiance en l’avant de la RC213V, qui n’est pas du genre à l’accorder … « Il est vrai que l’avant de la Honda est critique. Et c’est exactement la force dont j’ai besoin. J’utiliserai mon expérience pour améliorer cela ».

Pol Espargaró : « je veux réaliser mes rêves »

Pol Espargaró aura aussi des bases de réflexion : « l’équipe satellite a également des machines d’usine. Taka et Alex sont des pilotes très rapides, avec Bradl, qui a parcouru de nombreux kilomètres lors des essais hivernaux. Il sera là pour les essais au Qatar. J’apprendrai beaucoup de lui » dit Espargaró sur Motorsport-total.

Mais quoi qu’il arrive, la seule issue possible est le succès : « je suis très concentré et je veux réaliser mes rêves. La saison dernière a été très bonne. J’ai terminé cinquième du championnat et j’ai eu autant de points que” Dovi “. Si je veux m’améliorer, on parle déjà du top 3. C’est assez difficile, mais mon objectif est de devenir un jour champion du monde avec Honda », termine sans trembler Pol Espargaró.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team