Pol Espargaró est en approche du Qatar et plus particulièrement du tracé de Losail qui va devenir la base du MotoGP pendant pratiquement un mois. C’est en effet du côté de Doha qui se déroulera une intersaison concentrée en six jours, puis il y aura les deux premiers Grands Prix de la saison 2021. De nombreux tours sur la même piste faciliteront la mise à niveau des pilotes découvrant une nouvelle moto. Pol Espargaró est dans ce cas, puisqu’il est la nouvelle recrue de Honda. Il ne connait pas la RC213V et il devra travailler seul pour la mettre à sa main, puisque Marc Marquez ne devrait pas être là. Mais même s’il avait été présent, cela n’aurait rien changé. Car Pol Espargaró le sait, le temps du travail d’équipe est, pour lui, terminé …

Si Pol Espargaró sera un débutant chez Honda cette saison, il n’est pas un nouveau venu en Grand Prix. En signant pour le team Repsol, il savait dans quoi il s’engageait. Non seulement il se lançait dans le défi ultime de sa carrière face à Marc Marquez avec le même matériel, mais en plus son destin serait de se débrouiller seul pour mettre au point sa moto et se donner ainsi les moyens d’aboutir.

Une nouveauté pour l’Espagnol. Car tant chez Tech3 Yamaha, où il avait établi une certaine complicité avec Bradley Smith avec lequel il a remporté en Endurance les prestigieuses 08h00 de Suzuka, qu’avec KTM où toutes les volontés étaient réunies pour tout construire, le travail d’équipe était dans son ADN professionnel.

Mais chez Honda, il en ira autrement. Une nouvelle situation à laquelle il s’attend. Sur Motorsport-total, il dit ainsi : « chez Repsol-Honda, ce sera complètement différent. Nous avons une moto gagnante. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de parler intensément avec votre coéquipier et de s’entraider. Le package est déjà très bon ».

Pol Espargaró : « ça ne veut pas dire que l’ambiance sera mauvaise »

« Mais cela ne veut pas dire que notre relation à l’intérieur du box ne sera pas aussi bonne que possible », a déclaré l’Espagnol. « Une bonne ambiance à l’intérieur de l’équipe est toujours utile, même si vous ne vous entraidez pas directement ».

« Chez Yamaha Tech3 et chez KTM c’était une situation différente », analyse Pol Espargaró à propos des années passées en MotoGP. « Lors de ma saison de rookie chez Yamaha, j’en avais besoin parce que j’étais un nouveau venu. Dans une équipe satellite, vous devez travailler plus étroitement avec vos coéquipiers parce que vous n’avez pas les mêmes opportunités que les pilotes d’usine ».

« Il faut tout essayer pour être aussi rapide qu’eux », explique le nouveau venu chez Honda. « KTM était complètement nouveau en MotoGP. Nous avons donc dû travailler de nouveau très étroitement ensemble pour tout rassembler et essayer de rattraper les autres ».

Pol Espargaró est en MotoGP depuis 2014. Pendant son temps en tant que pilote Tech3, l’Espagnol n’est pas monté sur le podium. Le premier résultat dans le top 3 a été obtenu lors de la finale de la saison 2018 à Valence. Au cours de la saison 2020, le cadet des Espargaró a obtenu cinq autres troisièmes places. Une régularité qui lui a valu la cinquième place au dernier championnat, ce qui est son meilleur résultat de carrière dans la catégorie jusqu’à présent.



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team