Même Stefan Pierer, le patron de KTM, ne l’empêchera pas : Pol Espargaró ira bel et bien chez Repsol Honda en 2021. Un secret de Polichinelle que le manager du pilote a du mal à garder. Car s’il affirme qu’il manque encore l’essentiel, soit le paraphe en bas d’un contrat, il précise aussi que n’est qu’une question de temps. Dans un récent entretien, Homer Bosch explique comment il compte en finir proprement avec les Autrichiens…

C’est un nouvel élément à verser au dossier étayant le fait que Pol Espargaró se dirige droit vers Repsol Honda pour mieux laisser KTM en plan. Homer Bosch, représentant de Pol Espargaró, a ainsi affirmé que les pourparlers avec Honda pour une éventuelle signature du pilote catalan étaient “avancés“, mais “que rien n’avait été encore signé“. “Il est vrai qu’il y a des conversations avancées, mais ce n’est pas signé“, a déclaré Bosch sur le programme “Radio Wave Engine” de “Onda Cero”, dans lequel il explique en même temps “qu’il n’y a pas de plan B.”

L’accord pourrait être proche, mais plusieurs facteurs sont en jeu et tout ne dépend pas de Pol. Je ne peux pas mettre le feu aux poudres et dire que ce sera fait“, a-t-il ajouté. Interrogé pour savoir s’il était possible que Pol Espargaró ne se retrouve pas chez Honda, Bosch a déclaré : “rien d’étrange ne devrait se produire. Je ne pense pas que les négociations soient en danger, mais je pense qu’il existe des facteurs déterminants qui peuvent influencer le temps.”

La réaction de Marc Marquez ? “C’est un professionnel”

Le but de Pol et de nous tous qui travaillons avec lui est d’être champion du monde. Par conséquent, s’il va chez Honda, le but est celui-ci“, a-t-il ajouté. Faisant référence à ce qui pourrait être son futur partenaire chez Honda, Bosch a précisé : “j’imagine que Marc recevra Pol tout comme son frère Àlex. Marc Márquez est un professionnel.”

Au sujet de l’équipe actuelle de Pol Espargaró, il a expliqué : “avec KTM, il a eu des conversations très ouvertes et très transparentes, Pol a aidé à créer ce projet. Il y a un lien émotionnel avec KTM et donc ce n’est pas une étape facile à prendre. S’il y a départ, cela se passera dans une bonne entente”. Un Marc Marquez compréhensif et une usine KTM sans ressentiment sont les certitudes du manager qui doit néanmoins respecter un calendrier pour ne pas froisser les susceptibilités et sans doute certaines clauses du contrat en cours.

Pol Espargaró souhaiterait pourtant finaliser la situation avant le premier Grand Prix à Jerez le 19 juillet. Le signal du départ interviendra sans doute lorsque KTM décidera de ne plus convier Pol Espargaró à ses tests dur la RC16. La firme de Mattighofen recherche activement son remplaçant. Gardant un œil sur son pilote d’essai Dani Pedrosa libre de ses intentions, elle travaille sur le dossier Danilo Petrucci délaissé par Ducati.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team