Entre Pol Espargaró et KTM c’est une histoire qui se terminera cette année, quoi qu’en pense le patron même de la marque Stefan Pierer. Le 15 septembre, avancé pour trancher le nœud gordien, ne serait qu’une date butoir pour l’annonce du transfert vers Honda. C’est du moins toujours la conviction des sources que l’on dit proches du dossier. En attendant cette échéance, le même évalue la saison 2020 qui l’attend. Et bien que séduit par les sirènes de Repsol Honda, il appelle ses troupes autrichiennes à l’unité…

Dans un entretien à motogp.com, Pol Espargaró a donné son sentiment sur une saison 2020 au calendrier remanié pour les raisons que l’on sait. De la crise sanitaire, par ailleurs toujours déclarée, est sortie une campagne inédite concentrée dans le temps et l’espace. Il faudra être réactif, affûté, et surtout ne pas se blesser. Car aucun temps de convalescence n’est accordé.

L’équipier d’un Brad Binder qui débutera en MotoGP a ainsi commenté : « nous sommes tous très excités car il y a eu un temps où nous pensions tous qu’il n’y aurait pas de courses cette année. Celui qui prétend le contraire n’est pas honnête. Nous parlions déjà de 2021 à l’époque, mais Dorna a travaillé dur pour obtenir un calendrier ».

« Ce n’est pas aussi global que d’habitude, et c’est évidemment dommage car nous voulons montrer notre sport aux quatre coins du monde. Néanmoins, nous devons être heureux de pouvoir tenir les dates confirmées et peut-être encore plus de week-ends de GP », a ajouté le pilote de 29 ans.

“Ce sera physiquement exigeant”

« Le calendrier est très chargé, trois courses consécutives ne sont pas un jeu d’enfant. Ce sera exigeant physiquement et nous devons être très prudents et éviter les blessures », prévient Pol : « mais finalement, nous n’y pensons pas vraiment, nous pensons simplement que nous pouvons recommencer, et c’est quelque chose d’incroyable ».

L’Espagnol termine sur une note qui surprend au vu de ses négociations avec Honda : « le championnat sera plus court, donc nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs. En même temps, nous devons être rapides dans toutes les courses car il n’y aura pas autant de courses. Tout doit être correct, car le succès dépend non seulement du pilote, mais aussi de l’équipe, de la moto et de chaque membre de l’équipe. Tout le monde doit rester concentré et le plus important est que nous restions unis, car ce sera une saison difficile ». L’unité durera-telle au-delà du 15 septembre ?



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP