Chez Ducati, on aime innover. Sur la moto bien sûr, mais pas seulement. Chaque situation est l’occasion de défricher un nouveau terrain, dans tous les secteurs de l’organisation du travail. Ainsi, comment être en phase avec la distanciation sociale inscrite dans le protocole sanitaire qui régira le paddock en cette saison 2020 devant se dérouler en pleine pandémie ? Plus précisément, comment travailler avec le pilote descendant de sa machine pour la mise au point ? Le team usine de Borgo Panigale a la réponse : le micro dans le casque. Ce qui ouvre aussi de nouveaux horizons à l’outil…

Ducati fera entrer le micro dans le casque de ses pilotes cette saison. L’accessoire est connu depuis des lustres en Formule 1 où le pilote n’a de cesse d’échanger avec son équipe sur des questions de stratégies ou pour formuler une plainte contre la manœuvre d’un concurrent. Une procédure rejetée par le MotoGP, pour préserver l’essentielle concentration du pilote. Mais avec le Coronavirus, voilà que le micro a droit de cité. Afin de permettre l’échange entre le pilote et les mécaniciens de retour au stand, et ainsi respecter la distanciation sociale. Dans un premier temps ?

En effet, la question se posera de savoir si la portée de la conversation pourra se vérifier tout au long d’un tour de circuit… Soit en dehors du box. En attendant, Davide Tardozzi explique ainsi la stratégie : « on ne peut pas mettre un pilote qui vient de descendre de moto derrière un plexiglas, ainsi qu’un masque, parce qu’il a besoin de respirer. Nous nous préparons à résoudre le problème : soit en obligeant les membres de l’équipe à prendre toutes les précautions, comme des visières, soit en mettant un microphone connecté à nos casques qui permet à chacun d’entendre ce que dit le pilote. Nous allons essayer ce système lors des essais à Misano, ce test sera une répétition générale pour le premier Grand Prix. »

Pas de « mission control » pour les « missionwinnow »

Puisque l’on parle de communication radio et de Formule 1, quid d’un « mission control » abordé par Yamaha et qui permet à une cellule de veille composée d’ingénieurs d’intervenir depuis le siège sur la moto ? Davide Tardozzi jure que le sujet n’est pas en cours chez Ducati : « pour faire un travail comme la Formule 1, il faudrait recourir à la télémétrie, ce que nous n’avons pas, nous n’avons que l’acquisition de données. Ils peuvent faire un certain type de travail parce qu’ils téléchargent des données en temps réel et peuvent agir sur la voiture, mais à moto la situation est très différente. C’est tout ce que je peux dire à propos de la télémétrie. »

Si l’on suit le team manager de Ducati Corse sur GPOne, le micro servira au pilote à donner des informations à ses mécaniciens une fois entré au box. Il n’est pas mentionné si le caque sera aussi équipé d’écouteurs permettant de communiquer des éléments au même pilote, et ainsi engager un dialogue. Mais on a du mal à imaginer qu’ils ne fassent pas partie de la panoplie pour une interaction optimale… Et jusqu’à quelle portée ?



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team