Pol Espargaró est l’objet de toutes les attentions dans un marché des pilotes où son sort préoccupe beaucoup. Et pas seulement lui. Il concerne aussi un Alex Marquez qui a découvert que sa place fraîchement acquise chez Repsol Honda est déjà sujette à caution, alors qu’il n’a pas fait la moindre course avec la RC213V… Pas plus qu’en MotoGP ! Le frère cadet d’un Aleix qui, de son box Aprilia, lui dit qu’il ne peut pas refuser l’entrée dans ce qu’il considère comme la « dream team », s’exprime cette fois en son nom. Et il confirme qu’il a plein d’options…

En une rumeur confirmée, il est devenu l’élément pivot du marché des pilotes. Il s’agit de Pol Espargaró qui est déjà estimé pour son travail accompli chez KTM. Mais il est maintenant au cœur d’un sujet sensible : le guidon de la seconde moto chez Repsol Honda. Soit celle qui est voisine de Marc Marquez, frère de celui qui en est titulaire depuis cet hiver, prénommé Alex, ci-devant Champion du Monde de Moto2 en titre.

Sur cette situation, Pol Espargaró s’est ainsi ouvert à ses médias nationaux : « qui ne voudrait pas piloter une Honda ? C’est la moto que tout le monde rêve d’avoir pour jouer le Championnat du monde ». Puis il ajoute : « et il en va de même pour Ducati ».

« Ces dernières années, nous avons vu ce que Marquez a fait avec le RC213V » a-t-il ajouté. « C’est un phénomène, une légende et avec Honda il gagne depuis de nombreuses années. Certes, cette moto et la Ducati sont les meilleures parmi celles présentes sur la grille de départ en MotoGP ».

“C’est une situation idéale pour moi”

Pol Espargarò explique aussi l’évolution de la négociation, qui en plus du HRC implique également Ducati : « pour le moment il n’y a rien d’officiel. Il y a deux équipes sur la table, ainsi que d’autres dans le paddock. C’est la situation idéale pour moi, car j’ai l’occasion d’écouter les différentes propositions, mais finalement je ne sais pas ce qui va se passer ».

Sur sa volonté de tenter une aventure autre que celle de KTM, il précise : « je ne suis plus un pilote de 24 ans, puisque j’ai 29 ans. Alors je veux montrer quel est mon potentiel, car je n’ai pas 10 ans de course devant moi encore à faire. En même temps, cependant, je veux évaluer le projet KTM, car nous avons grandi au cours des dernières saisons, obtenant des résultats importants ». On rappellera que le patron de la marque autrichienne, Stefan Pierer, s’est donné jusqu’au 15 septembre pour convaincre son pilote de rester.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, KTM MotoGP, Repsol Honda Team