Le marché des pilotes n’est pas resté fermé durant un confinement imposé par la crise sanitaire du Coronavirus. Certes, les meilleures emplettes avaient déjà été faites, dans ce que l’on identifie maintenant de monde d’avant. Mais celui d’après a été mis à profit par Suzuki pour fidéliser sa jeune garde, un mouvement qui a réveillé Ducati qui a promu Jack Miller dans son team usine, au grand dam de Danilo Petrucci. Côté étal, il y a Aprilia et KTM où tout reste à faire. Deux marques chères aux deux frères Espargaró. Mais si Aleix veut rester à Noale, Pol parle parfois d’un ailleurs…

Pol Espargaró est le fer de lance du projet RC16 chez KTM. Son contrat doit être renouvelé. Même s’il est reconnaissant de la confiance que les Autrichiens lui accordent, même s’il sent que le projet RC16 n’est pas sans potentiel, il sait aussi qu’il arrive à un âge où il lui faut une moto gagnante. Un impératif qu’il a mentionné en parlant de Honda.

Une approche qu’Alberto Puig a déjà relevé pour mieux la mettre en valeur : « la Honda est une moto très similaire à la KTM et c’est une option à considérer si l’opportunité se présente. Mais en ce moment, tout est une hypothèse. Les postes sont désormais assez limités et les pilotes sans contrat négocient autant que possible pour améliorer leur situation. Il n’y a rien de fermé ni avec KTM ni avec aucune autre marque » avait commenté l’Espagnol. Depuis, Ducati a fait bouger ses pions. Et Pol Espargaró est aussi un candidat à évaluer…

On en était là, jusqu’à ce que le cadet des Espargaró en remette une couche. Dans l’émission radio d’Onda Cero, Radioestadio del Motor, il a confirmé avoir eu des conversations avec Honda et Ducati. « Les équipes parlent aux pilotes et vice versa. Les managers parlent à toutes les équipes et même s’il n’y a aucun intérêt de la part de l’équipe, vous devez avoir des contacts jusqu’à ce que vous preniez une décision. Mais les contacts avec Ducati et Honda, qui sont les deux usines avec des postes vacants, sont actifs, tout comme avec KTM ».

“Les contacts avec Honda et Ducati sont actifs”

KTM doit-il se faire du souci ? Peut-être pas, car Pol Espargaró insiste sur la nécessité d’être un pilote officiel dans un team usine. Or, Honda ne proposerait qu’un guidon chez LCR alors que Ducati a une place chez Pramac, soit des écuries satellites… « On m’a déjà promis une moto officielle dans une équipe satellite et je n’ai jamais été satisfait se souvient Pol. « Je ne sais pas comment Honda ou l’équipe LCR fonctionne, ou quel type de soutien offre l’usine ».

« Quand je faisais partie de l’équipe satellite Yamaha, la seule chose officielle que j’avais était les documents que j’avais signés et j’étais très déçu. C’est pourquoi j’ai déménagé chez KTM, pour avoir une usine derrière moi. Je veux me battre pour un titre et le seul moyen est d’avoir une usine derrière. Et même si une équipe satellite a du soutien, il leur sera difficile de se battre pour un titre mondial ». Malgré les discussions en cours, tout semble donc prévisible… Sauf si Andrea Dovizioso nous surprenait avec une décision fracassante…



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP