C’est une interprétation à laquelle Pol Espargaró tient. Et cela se comprend, car elle marque de son empreinte l’histoire d’une RC16 qui gagne à présent des Grands Prix. Une légitimité qui ne serait nullement contestée s’il avait été un des deux victorieux sur la moto autrichienne en cinq Grands Prix disputés cette année. Mais c’est son jeune équipier Brad Binder, avec trois courses MotoGP au compteur, qui a ouvert le compteur de Mattgihoffen, entrant ainsi de plain-pied dans l’histoire de la marque. Puis Oliveira a doublé la mise, laissant Pol Espargaró d’autant plus en arrière-plan que les mérites du pilote test Dani Pedrosa sont chantés. Alors il rappelle qu’il était là au début du projet…

Pol Espargaró quittera KTM pour Honda à la fin de l‘année, mais il veut que l’on se souvienne de lui dans l’usine autrichienne. La meilleure des façons serait de remporter au moins une victoire, mais il passe à côté, alors que ses coéquipiers concrétisent. Alors, à défaut, il rappelle que tout n’a pas été toujours rose avec une moto orange…

« Cela a été un tour de montagnes russes au cours des quatre dernières années. La moto était incroyablement difficile la première année » rappelle le cadet des Espargaró en se souvenant de l’année 2017. « Nous étions dans les premières qualifications à trois secondes des hommes de tête ».

« Je me souviens encore d’avoir été au fond de la grille de départ au Qatar. On pouvait à peine voir les feux rouges sur les feux de départ », poursuit-il. « Tout était simplement très difficile. Mais nous nous attendions à pouvoir nous améliorer de manière significative ».

« La Honda, c’est encore loin, je profite du moment avec KTM »

Et ce moment significatif est arrivé l’année dernière : « les choses se sont alors vraiment déroulées. Nous avons senti que la moto allait mieux et se débrouillait très bien dans certaines courses. Nous nous sommes rapidement liés d’amitié avec les nouveaux pneus pour cette année et sinon pas tant de choses que ça a changé », affirme Espargaró.

Avant que la RC16 ne montre qu’elle a effectivement élevé son niveau de jeu, Pol Espargaró a choisi de partir chez Honda. Regrette-t-il cette orientation depuis les deux succès du bolide de Mattighofen ? « Mon premier poursuivant était un pilote Honda, il était le plus proche de moi » se souvient-il au sujet de son dernier Grand Prix sur le Red Bull Ring. « Takaaki Nakagami a réalisé une performance fantastique. Il est rapide et cela signifie que la moto est bonne » se rassure-t-il.

Il termine : « mais tout ça, c’est encore loin. Je profite du moment avec KTM maintenant. La moto que nous avons construite ensemble est incroyable. Elle fonctionne vraiment bien et nous faisons tous du bon travail. L’année prochaine est encore loin pour le moment ». Ce week-end, Pol Espargaró fera de son mieux sur le tracé de Misano qui recevra les deux prochains Grands Prix du calendrier.



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP