Pol Espargaró passe décidément un été agité. Il n’est pas heureux de son sort au sein d’une usine Honda qu’il présente comme ne travaillant pas aussi dur que ses concurrents, il s’adonne aussi à une dure autocritique, mais ménage cependant le chef d’équipe Alberto Puig, et voilà qu’à présent il avoue qu’à 30 ans, il craint l’arrivée du jeune qui va le fesser. Enfin, il ne le dit pas exactement comme ça…

Pol Espargaró a quitté une aventure KTM qu’il a développée durant quatre ans pour plonger dans le chaudron Repsol Honda, au palmarès certes plus huppé mais dernièrement uniquement écrit par Marc Marquez. Pendant ce temps, ces illustres équipier Pedrosa et Lorenzo s’y cassait à ce point les dents qu’il mettait un terme à leur carrière. Un détail qui n’en est pas un et qui a peut-être échappé au cadet d’Aleix, officiel Aprilia.

Certes, il y a eu la parenthèse Alex Marquez avec quelques fulgurances en 2020 vite éteintes en 2021. Mais il y a surtout eu la blessure de l’aîné Marc. Sans ses solides épaules pour soutenir la maison Honda, cette dernière a confirmé être un château de cartes qui s’est effondré en même temps que l’humérus droit de l’octuple champion se brisait.

Autant d’événements que Pol Espargaró pensait peut-être pouvoir surmonter seul. Était-il dans le déni en ne s’attardant pas sur le fait que la RC16 qu’il connait depuis ses débuts commençait à gagner sans lui ? On ne sait, mais à l’écouter, il semble être revenu sur terre. Dans des propos relayés par Todocircuito, on constate qu’il ne se ménage pas… « Ma façon de penser est que s’il y a est un gars qui est très rapide et gagne des courses et que vous avez exactement le même package, vous devriez faire la même chose. Si vous n’êtes pas assez rapide, vous ne devriez pas être là. Peut-être que cela semble radical, mais finalement, c’est le MotoGP, c’est là que les meilleurs pilotes du monde devraient être et si vous n’êtes pas l’un d’entre eux, vous ne devriez pas être ici ».

Pol Espargaró

Pol Espargaró : “un pilote plus jeune va arriver et vous botter le cul

Des paroles qui sonnent comme une autoflagellation. Et des paroles aux actes, il n’y a pas loin. La preuve : « si tous les gars de Honda vont mal et que quelqu’un va un peu mieux et que vous vous plaignez, c’est peut-être parce que le fabricant ne gagne pas. Cependant, si un homme gagne comme Marc, c’est difficile car Honda peut vous dire « regardez, notre moto est en train de gagner ».

Et il conclut de façon imager : « si les choses vont mal et que vous ne vous poussez pas, lorsque les choses s’améliorent, un pilote plus jeune va arriver et vous botter le cul. Donc, vous devez toujours vous pousser, vous devez toujours être sous pression, et je pense que la plus grande pression que je reçois vient de moi-même ». On le dirait, en effet…



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team