Les motifs de satisfaction commencent par être submergés par les déceptions chez un Pol Espargaró qui voit son défi avec la RC213V se compliquer un peu plus à chaque étape du championnat. Aux difficultés d’adaptation se sont ajoutées au Portugal les douleurs de la chute et de l’abandon technique. Par ailleurs, le retour de Marc Marquez n’a pas été à son avantage. L’ancien de KTM doit, pour le moment, serrer les dents…

Pol Espargaró, en trois Grands Prix disputés cette saison, n’a pas exorcisé le mauvais sort qui frappe tous ceux qui l’ont précédé au poste de second pilote dans le box Repsol Honda. Ce dernier veut que les difficultés à s’adapter à la RC213V liées à l’exposition directe à Marc Marquez les submergent jusqu’à finalement disparaître du paddock. Le nouveau venu pris à KTM n’en est pas encore là, mais le dernier rendez-vous au Portugal a été douloureux. Au sens propre comme au figuré.

Ainsi, il y a d’abord eu la chute lors d’une séance d’essais libres qui a marqué le corps : « la chute de samedi a été dure et j’avais encore un peu de douleur, mais ce n’était que des problèmes musculaires, par exemple mon cou. Mais avec un peu de temps ça ira bien et je n’ai aucun souci pour la course à Jerez » commente le dur à cuire Pol Espargaró. Ensuite, il y a eu la panne technique : « nous ne savons pas comment et pourquoi le problème est survenu avec le frein arrière. Quelque chose s’est passé au deuxième tour, tout d’un coup j’ai complètement perdu le frein arrière ».

Un crève-cœur pour Pol Espargaró qui a cruellement besoin de temps de piste avec sa Honda : « j’aurais pu rouler avec les Honda, en particulier Alex Marquez, car nous étions un peu du même niveau au warm-up et en général je suis un peu mieux le dimanche que les autres jours », a déclaré l’Espagnol. « Plus de tests seraient super, mais c’est vraiment ennuyeux de ne pas pouvoir terminer la course. Il aurait été important de faire d’autres petites erreurs pour en tirer des leçons, d’autant plus que le temps de piste avec des pneus usés aurait été intéressant ».

Pol Espargaró : « il est important de comprendre pourquoi »

Pour la première fois, Pol Espargaró a travaillé avec Marc Marquez à ses côtés dans le stand Honda. Qu’en a-t-il pensé ? « Dès que vous avez un pilote plus rapide dans votre box qui est meilleur dans certains secteurs, il est important de comprendre pourquoi », a souligné l’ancien champion du monde de Moto2. « Même quand Marc n’était pas là, j’ai regardé les données de Stefan et Alex, car même si j’étais le premier Honda dans les deux courses au Qatar, les données sont toujours utiles, que ce soit celles de Marc ou de quelqu’un d’autre. Néanmoins, grâce à sa présence, j’ai appris quelques détails pour faire avancer la Honda plus vite ».

« Ce n’est certainement pas idéal pour Honda de venir du Qatar à Portimão. Les deux tracés ne sont pas les meilleurs pour cette moto, il n’a donc pas été facile de découvrir la machine uniquement sur ces pistes », a déclaré le pilote de 29 ans, qui est retombé à la 13e place des Championnats du monde.

Pour le prochain rendez-vous début mai en Espagne, le cadet des Espargaró commente : « je connais très bien la piste et j’attends avec impatience d’avoir un peu plus de cohérence et de ressenti avec la Honda ».

MotoGP Portugal J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team