Entre Marc Marquez et le Grand Prix du Portugal ne se dresse plus à présent qu’une visite médicale d’aptitude ce jeudi, veille des hostilités de ce troisième rendez-vous de l‘année en MotoGP. Un passage qui devrait relever de la routine, si l’on veut bien se souvenir qu’il avait déjà passé les épreuves demandées en juillet 2020 à Jerez, quatre jours après son opération à l’humérus droit… On connait la suite, mais cette fois, Marc Marquez a écouté en amont ses médecins, et il dit être à l’écoute de son corps.  Il assure aussi que ce retour n’est que le prélude à une montée en puissance…

Marc Marquez revient sur sa Honda RC213V pour un Grand Prix MotoGP au Portugal. Il n’était plus monté sur une machine de Grand Prix depuis le 25 juillet 2020 et il n’a plus franchi une ligne d’arrivée depuis Valence 2019. Un sevrage forcé qui a ouvert l’esprit de cet authentique phénomène tourné vers la compétition. Après cette épreuve de neuf mois, marquée par trois opérations et un doute permanent sur sa capacité à reprendre un jour le guidon, l’officiel Honda apprécie forcément ce moment qui le rapproche du meeting de Portimao.

Il dit : « c’est une sensation formidable d’être de retour en MotoGP, avec mon équipe et ma moto. Nous avons travaillé dur pour cela. J’ai passé de nombreuses heures au gymnase et avec mon physiothérapeute Carlos. J’aurais aimé retourner au Qatar, mais les médecins m’ont déconseillé et je les ai écoutés ». ledit physio s’est d’ailleurs confié sur ce sujet en se fendant d’un message émouvant

Marc Marquez : “je suis concentré sur l’écoute de mon corps”

Une coute sur laquelle il insiste, comme pour signaler une certaine sagesse qui, à présent, l’habite : « je me suis vraiment concentré sur l’écoute de leurs paroles et la compréhension de mon corps, pour pouvoir revenir en MotoGP et faire ce que j’aime. Je connais la piste portugaise, mais l’objectif de ce week-end est de bien travailler. Pas à pas, nous revenons et c’est très positif après une longue période ».

Pas d’objectifs annoncés en termes de résultat, donc, mais une intention affichée de reprendre ses marques. Une mission qui ne sera pas simple sur un tracé de Portimao connu pour être des plus exigeants mentalement et physiquement. Les nombreuses sections de montée et de descente demandent beaucoup aux pilotes. On rappellera que Marc Marquez n’a jamais roulé sur une MotoGP à Portimao. Il n’y a testé qu’en 2012 sur une Moto2 Suter et plus récemment avec une Honda RC213V-S.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team