Depuis qu’Andrea Dovizioso a signalé qu’il en lâcherait le guidon à la fin de cette année, c’est une seconde moto rouge qui est disponible chez Ducati en vue de 2021. L’autre est déjà promise à Jack Miller. Deux prétendants sont identifiés pour la succession de l’Italien. Il s’agit de Johann Zarco et de Pecco Bagnaia. Et devinez qui rallie le plus de suffrages…

A Misano, lors du Grand Prix de Saint Marin, on a appris que le team Avintia ne compterait plus dans ses rangs Johann Zarco. Comme la prochaine destination du Français ne sortira de l’orbite Ducati, on lui reconnaît deux points de chute : l’équipe usine, ou la structure satellite Pramac.

Puis il y a eu la course, au cours de laquelle, Pecco Bagnaia a brillé. Un signal fort qui a délié les langues des décideurs qui ne semblaient qu’attendre cette performance synonyme de seconde place pour valider cette candidature. Davide Tardozzi a ainsi commenté : « Bagnaia a fait quelque chose de très important. Après un accident aussi grave, revenir et faire ce qu’il a fait montre qu’en plus du talent il a la tête et le désir. La façon dont il a pris les courbes m’a rappelé Lorenzo ».

Un bel éloge qui reçoit en écho une solide évaluation de Paolo Ciabatti : « Bagnaia a fait un pas dans la bonne direction. Nous attendions « Pecco » à son retour, car il a montré lors de la deuxième course à Jerez qu’il était capable de piloter la Ducati de manière vraiment efficace. Malheureusement, là-bas, il a eu un problème de moteur, alors qu’ici il a récupéré ce qu’il n’avait pas pu réaliser en Espagne. Il a fait une course fantastique bien qu’il marche toujours avec une béquille. Course exceptionnelle, un pas dans la bonne direction ».

« Nous aimerions attendre encore deux courses avant de décider »

Les deux lieutenants s’étant exprimés, il ne restait plus qu’au capitaine de parachever l’œuvre : « je suis content de la course de Pecco. Il a eu une course extraordinaire, aussi et surtout compte tenu du fait qu’il était de retour d’un mois de pause en raison d’une grave blessure au genou » déclare Gigi Dall’Igna.

« À mon avis, il a fait presque un chef-d’œuvre. Il a commencé calmement vendredi, progressé samedi et dimanche il a réussi à faire la course qu’il a faite. Je le félicite, je ne m’attendais pas à ce qu’il réussisse. C’est sûr qu’il a eu une course importante et cela va dans son sens ».

Cependant… « Nous aimerions attendre encore deux courses avant de décider car cela semble bon pour les deux pilotes. Nous avons pensé qu’il était juste d’attendre Pecco après la magnifique course de Jerez 2, frustré par l’un de nos problèmes, de l’évaluer de la meilleure façon possible et nous voulons continuer à le faire. Il a certes fait un pas dans la bonne direction, mais nous attendrons après le GP de Barcelone pour décider ». Johann Zarco peut encore s’accrocher à un infime espoir…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team