Marco Melandri s’est reconverti comme commentateur des Grands Prix et il s’est fait tout de suite remarquer dans ses nouvelles fonctions par le même style incisif qu’il montrait sur la piste lorsqu’il était pilote. Il a des idées bien arrêtées qui ont le mérite d’ouvrir le débat. Sa dernière intervention portant sur le divorce inattendu entre Yamaha et Maverick Viñales n’échappe pas à la règle…

A Assen, la crise qui couvait depuis un petit moment entre Maverick Viñales et son employeur Yamaha a fini par éclater au grand jour, déchirant par la même occasion le contrat qui unissait les deux parties jusqu’en 2022. C’est l’Espagnol qui a semble-t-il pris l’initiative d’une rupture acceptée par le constructeur et qui trouverait sa motivation dans un mal-être à poursuivre sous l’auvent marqué du sceau du diapason.

Cependant, Marco Melandri fait sa propre analyse de la situation et ne prend pas pour argent comptant cette version. Pour lui, Yamaha aurait été un tantinet machiavélique avec son pilote. Sur la Gazzetta dello Sport, il dit ainsi : : « je ne crois pas qu’il soit parti, pour moi ils l’ont gentiment raccompagné à la porte. Avec ce qu’il recevait en salaire, il ne serait pas parti, même avec un pistolet sur la tempe ».

Marco Melandri sur Viñales : “avec ce qu’il recevait en salaire, il ne serait pas parti, même avec un pistolet sur la tempe”  

Marco Melandri a ainsi une façon assez imagée de voir les choses, mais il est aussi tout autant direct lorsqu’on lui parle de l’option Aprilia pour l’Espagnol… « L’Aprilia est définitivement mieux que ce que vous voyez. Je n’ai jamais eu une confiance extrême en Aleix Espargarò. C’est un bon pilote sur un tour lancé, mais finalement il n’a jamais gagné de course, même pas dans les catégories mineures ».

Aleix Espargaró appréciera mais aussi indirectement Viñales qui n’est pas considéré par l’Italien comme la bonne option pour la marque du groupe Piaggio : « c’est une moto qui marche, et je mettrais un jeune dessus. Il faut aussi de la chance, car il faut trouver le bon pilote pour cette moto ». On rappellera que Viñales n’a tout de même que 26 ans.

Marco Melandri



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP