Marc Marquez est revenu à la compétition MotoGP et il a montré qu’il n’a pas trop perdu en vélocité dès son retour sur la piste avec la RC213V. Sa prestation sur le très sélectif tracé de Portimao, les efforts conséquents déployés pour une septième place qui lui ont arraché des larmes ont été considérés comme l’épilogue de 9 mois de souffrance et le début d’une nouvelle ère qui sera tout autant à son avantage. Mais tout le monde n’est pas de cet avis. Il en va ainsi de Mattia Pasini qui sait ce que c’est que d’avoir un problème à un bras… L’Italien, à l’aune de son expérience, insiste sur le fait qu’il faut encore voir ce que fera Marc Marquez sur sa Honda, avant de tirer des conclusions…

Marc Marquez s’est montré héroïque lors du dernier Grand Prix du Portugal qui était sa première compétition en MotoGP après près de 300 jours de convalescence. A-t-il pour autant définitivement tourné la page de cette douloureuse période, non seulement de sa carrière mais aussi de son existence ? La majorité des observateurs ont répondu par l’affirmative. L’intéressé lui-même s’est inscrit dans cette tendance. Mais d’autres restent dans l’expectative. Et leur avis compte d’autant plus qu’ils ont connu cette situation délicate.

C’est le cas de Mattia Pasini qui fait son métier de pilote avec un bras diminué. Il donne ainsi son sentiment sur le cas Marc Marquez : « honnêtement, je l’ai très bien vu vendredi matin, puis il a semblé entrer progressivement en crise physique tout au long du week-end. Je pense qu’il était déjà très fatigué à partir de samedi, son bras lui a posé de sérieux problèmes ».

Mattia Pasini pose la vraie question sur Marc Marquez 

L’Italien ajoute : « Marquez reste toujours fort, il va falloir voir combien de temps il lui faudra pour se remettre en forme physiquement et s’il peut se remettre de son bras. C’est une chose de se blesser comme moi à l’âge de 13 ans et qui a toujours défini ma carrière, mon entraînement et mon habitude de faire de la moto dans ces conditions. Mais c’est tout autre chose de devoir se réinventer après avoir remporté 8 championnats du monde ».

Une approche qui mérite attention. D’autant plus que Pasini précise sur MOW : « à mon avis, il n’a toujours pas physiquement récupéré avec son bras. Le MotoGP aujourd’hui est très fatigant, il faut être préparé et vraiment très bon. On a vu l’effondrement physique de la blessure. N’ayant pas couru depuis 9 mois, il faudra comprendre si cette chose sera réglée ou si c’est une limite de la blessure à laquelle il devra faire face. À mon avis, c’est la vraie question qu’il faut se poser ». Le temps et la succession des Grands Prix donneront donc la vraie réponse.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Mattia Pasini

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team